Roselyne Bachelot : Laurent Ruquier lâche un scoop sur la nomination de la nouvelle ministre de la Culture !

L’ancienne sociétaire des Grosses Têtes est de nouveau dans la politique en rejoignant le ministère de la Culture.

Face à cela, a fait une grosse révélation quant à la nomination de cette dernière.

Roselyne Bachelot a eu de la concurrence pour son poste actuel

Après un retour à la normale suite à la levée du confinement, Emmanuel Macron a pris une surprenante décision. Le mois de juillet dernier, le chef d’État français a procédé à un remaniement du gouvernement. Certains fidèles ont été remerciés, notamment ainsi que Sibeth Ndiaye.

Ainsi, de nouvelles nominations ont été effectuées. Toutefois, nombreux ont été étonnés du choix d’. En effet, il a placé plusieurs personnages controversés à des postes stratégiques. À commencer par son Premier ministre qui n’est autre que Jean Castex. C’est également le cas de l’avocat Eric Dupond-Moretti devenu ministre de la Justice, de Gérald Darmanin chargé de l’Intérieur, et de Roselyne Bachelot, nommée ministre de la Culture, le 6 juillet dernier.

Face à cette nouvelle, ce lundi 24 août, Laurent Ruquier n’a pas pu s’empêcher de faire une énorme révélation. S’agissant surtout de la nomination de son acolyte. Sur les ondes de la RTL, il a dévoilé que Roselyne Bachelot a eu de la concurrence. Elle a presque failli ne pas être nommée.

En effet, elle n’était pas la seule à avoir été approchée pour intégrer ce nouveau gouvernement. Laurent Ruquier avait même précisé qu’il s’agissait de l’un de ses autres sociétaires des Grosses Têtes. Ce n’est autre que Marc Lambron, membre de l’Académie française, littéraire, écrivain, mais aussi haut fonctionnaire de l’État.

« Marc Lambron nous le confirmera quand il viendra nous voir cette semaine. » avait-il commencé sa confession. L’animateur d’On n’est pas couché a ensuite poursuivi que Marc Lambron faisait même son apparition dans les journaux de cet été. Notamment sur le fait qu’il faisait partie du short-list pour être également ministre de la Culture. Ainsi, les Français avaient deux ministres de la Culture possible.

La grande prouesse de Roselyne Bachelot

Née le 24 décembre 1946, Roselyne Bachelot a effectué des études en pharmacie, au sein de l’université d’Angers. Après avoir empoché son doctorat, la fille du couple de chirurgiens-dentistes s’était lancée dans l’industrie pharmaceutique. Arrivée à la fin des années 80, elle a fait son premier pas dans la politique.

Roselyne Bachelot a débuté comme étant conseillère générale, puis député du Maine-et-Loire. À l’arrivée de l’année 2002, cette dernière a rejoint le gouvernement, quand Jacques Chirac a été président. Elle a été nommée ministre de l’Écologie et du Développement durable. Lors de la gouvernance de Nicolas Sarkozy, en 2007, elle a rejoint le ministère de la Santé et des Sports.

Cependant, en occupant le poste de ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a été au cœur d’un scandale. Elle a été victime de l’histoire du fameux vaccin H1N1 de 2009. Depuis, l’ancienne compagne de Jacques Bachelot a renoncé à la politique. À l’époque, elle a même laissé entendre que redevenir ministre serait « un cauchemar ».

Par la suite, Roselyne Bachelot s’était reconvertie dans le monde médiatique. Poursuivant ainsi sa carrière en tant que chroniqueuse à la télévision et à la radio. Dans ce domaine, elle a commencé comme co-animatrice de l’émission Le Grand 8, entre 2012 et 2016. Ensuite, elle devenait l’animatrice vedette de 100 % Bachelot tout en participant régulièrement à l’émission radio Les Grosses Têtes, sur RTL.

Quoi qu’il en soit, cette dernière s’est finalement laissée convaincre de se relancer dans la politique. Faisant ainsi un grand retour au sein du gouvernement de Jean Castex, depuis le 6 juillet dernier.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !