Rupture, maître mot de la campagne de  Florian Philippot !

Le président du mouvement Les Patriotes, Florian Philippot, a lancé ce dimanche 24 octobre 2021, sa campagne présidentielle. Il a lancé des piques sévères au chef de l’État, Emmanuel Macron. A la tête de nombreux mouvement de contestation contre le pass sanitaire depuis l’été dernier, l’ancien numéro 2 de Marine Le Pen qui a fait défection après la défaite de 2017 rassemble ses troupes pour l’échéance électorale de 2022.

« La France est dirigée par une oligarchie qui veut sa mort »

Florian Philippot, après l’échec de 2017, a quitté le Front National en fondant son propre parti qu’il dirige. Candidat en lice pour l’élection présidentielle d’avril 2022, il se situe entre 0,5 % et 2 % des intentions de vote dans les différents sondages.

Ce dimanche, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) devant plus de milliers de sympathisants, il lancé officielle sa campagne présidentielle, dans un ruminement de colère et de déclarations-chocs. « Puisqu’il nous fait la guerre et qu’il veut la guerre, il aura la guerre », a déclaré Florian Philippot dans son discours devant ses soutiens, soit un peu plus de 1 000 personnes, selon l’Agence France-Presse, 1 400 personnes selon les organisateurs.

Pour l’ancien numéro 2 de Marine Le Pen, « La France est dirigée par une oligarchie qui veut sa mort ». Une affirmation qui ra reçu l’approbation de son auditoire qui scande dans la salle : « Liberté ! » et « Macron en prison ! », promettant que « les blocages arrivent, y compris sous les fenêtres du président de la République ».

Il poursuit : « Cette oligarchie, soyons clairs, mélange la grande finance, les grands lobbies, notamment pharmaceutiques. Elle mélange les Gafam, elle mélange l’Union européenne et toutes les structures supranationales. Il faut y ajouter, bien sûr, comme une cerise pourrie sur le gâteau, Macron et sa clique qui ont dévoyé l’Etat, plus encore que leurs sinistres prédécesseurs ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by PatriotesFemmes (@patriotesfemmes)

La rupture au programme

Florian Philippot avait quitté le Front National connu désormais sous l’appellation du Rassemblement National, après l’échec de la présidentielle de 2017. Il a fondé son propre mouvement, Les Patriotes. Sans être systématiquement testé dans les enquêtes d’opinion, il obtient entre 0,5 % et 2 % des intentions de vote dans les sondages dans lesquels il figure.

S’il parvenait à accéder à l’Élysée en 2022, le candidat de Les Patriotes a promis, ce dimanche, faire obstacle au « pass sanitaire » en le rendant illégal et le confinement « inconstitutionnel ». Toujours dans le domaine de la santé, il souhaite également fermer les agences régionales de santé, mettre un terme à la participation de la France à l’Organisation Mondiale de la Santé ou encore dissoudre le conseil de l’ordre des médecins.

Un autre sujet à polémique repris par M. Philippot : le « Frexit ». Le candidat a longuement disserté sur la possibilité de sortie de la France de l’Union Européenne et de l’euro, ainsi que de la convention européenne des droits de l’homme et de l’OTAN, entre autres. Il a proposé enfin de dissoudre le conseil constitutionnel et d’instaurer un référendum d’initiative citoyenne.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Lifestyle / Rupture, maître mot de la campagne de  Florian Philippot !