Santé : quelle est l’importance du nerf vague dans le fonctionnement de l’organisme ?

Le nerf vague, également appelé pneumopéritoine est le nerf le plus important dont vous ne soupçonniez peut-être pas l’existence. Il recouvre la majeure partie du corps, favorise les mouvements et apporte les informations sensorielles. Dans le système nerveux parasympathique, il constitue l’innervation principale du cœur. Découvrez l’importance du nerf vague dans les fonctions corporelles.

Importance et fonction du nerf vague

Le nerf vague remonte les informations concernant le fonctionnement et le bien-être des différents organes vitaux comme le cœur, le poumon, l’estomac, le foie…

Le mouvement et les fibres sensorielles du pneumopéritoine jouent un rôle dans de nombreuses fonctions corporelles importantes, en particulier la fréquence cardiaque et les sécrétions digestives.

Le pneumopéritoine est le nerf moteur du voile du palais et du pharynx. Il est sensible au larynx, au pharynx, à l’épiglotte, au voile du palais et à la base de la langue. Il exerce également une fonction qualifiée d’autonome en sécrétant de l’acétylcholine.

La stimulation du pneumopéritoine conduit à la sécrétion de cette substance chimique, qui agit comme un médiateur (neurotransmetteur) entre les neurones.

L’acétylcholine ralentit le rythme cardiaque, rétrécit les bronches, renforce la contraction des muscles lisses du tube digestif et augmente la sécrétion de salive et de sucs digestifs.

Super régulateur du corps

Cette double « autoroute » de communication transmet les informations du cerveau aux organes, notamment (80%) des organes au cerveau.

Par exemple, lorsque le foie avertit d’une inflammation persistante, il enverra des médicaments anti-inflammatoires naturels au foie. Elle transmet aussi les sensations cutanées au cerveau, permet d’avaler, contrôle la respiration et la fonction cardiaque, la tension artérielle, les cordes vocales, active le système immunitaire…

Bref : toutes les fonctions automatiques du corps y sont liées. Le docteur et psychothérapeute David O’Hare a affirmé : « Le nerf principal de tout n’est pas « l’action », mais la récupération d’énergie. »

Performance du nerf vague

Les lésions nerveuses pneumo péritonéal peuvent entraîner une diminution de la fréquence cardiaque (bradycardie). Une tendance à l’évanouissement et à l’anxiété, un myosis (minosis), une transpiration excessive des extrémités, une augmentation de la production de salive, des crampes musculaires, de la diarrhée ou des difficultés respiratoires.

Nerf vague, que faut-il savoir réellement ?

Le nerf vague ou pneumopéritoine fait partie des douze paires de nerfs crâniens, et il est la dixième paire. Les branches nerveuses du pneumopéritoine sont très étendues : elles s’étendent du cou au thorax et à l’abdomen.

Les fibres nerveuses du pneumopéritoine proviennent du noyau gris du cerveau. Ensuite, le nerf se déplace de la boîte crânienne et entre au niveau du cou, dans l’œsophage, grâce au médiastin et le diaphragme, et ensuite vers l’abdomen, où il est divisé en de nombreux nerfs qui innerve le foie, l’estomac et tous les viscères abdominaux String.

Le rôle du nerf vague

Au niveau de l’exercice, il innerve les muscles du palais mou et certains muscles contractiles de la gorge. Il assure également la sensibilité physique du pharynx, du larynx et de l’épiglotte, ainsi que la transmission de certaines informations liées au goût.

 

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Santé : quelle est l’importance du nerf vague dans le fonctionnement de l’organisme ?