c’est pour accueillir des sans-abri

Vous nous avez demandé via notre service de vérification WhatsApp (+34 682 58 96 64) une image où vous pouvez voir une série de messages indiquant que les cas ont été déclenchés par COVID-19 dans la municipalité de Fraga (Huesca) avec plus de 100 cas confirmés et que le pavillon Sotet est en cours de préparation comme hôpital. Est FAUX.

La Mairie de Fraga (Huesca) a permis au pavillon Sotet d’accueillir des intérimaires qui déménagent dans la région à la recherche de travail pour la campagne des fruits et qui n’ont pas de logement, pas pour les patients COVID-19, comme l’a confirmé le conseil municipal. Bien qu’il n’ait pas encore été mis en service, car ils attendent le protocole de gestion des services sociaux de la région de Bajo Cinca, qui est le pouvoir des municipalités de la région.

Les installations sont prêtes à accueillir un maximum de 30 personnes qui n’ont pas d’hébergement pour les empêcher de dormir dans la rue, dans des logements insalubres ou dans des quartiers non contrôlés, a déclaré le conseil municipal de Fraga dans un communiqué. Le pavillon dispose également d’un espace réservé dans le cas où les agents de terrain doivent effectuer des quarantaines par COVID-19 et ne peuvent pas s’isoler sur leurs fermes respectives.

« Ce doit être un pont pour tous les travailleurs qui n’ont pas trouvé de logement et qui laisse suffisamment de temps à l’entrepreneur agricole, ou au travailleur lui-même, pour trouver un logement permanent pour toute la campagne », expliquent-ils du conseil municipal.

Le pavillon Fraga a permis d’accueillir des travailleurs saisonniers sans abri

Quant à la prétendue reprise des affaires, selon les données fournies par le conseil municipal à Newtral.es, Il y a 117 personnes en suivi de coronavirus dans la région de Bajo Cinca, avec une population de près de 25 000 personnes, pas exclusivement à Fraga. Ils expliquent que ces 117 ne sont pas des contagions mais qu’ils présentent des symptômes possibles et qu’ils font l’objet d’un suivi pour confirmer s’ils sont positifs pour COVID-19.

Du ministère de la Santé d’Aragon, ils affirment n’avoir aucune trace d’une épidémie d’une centaine de personnes dans cette zone le 25 mai, mais ils n’excluent pas que dans les prochaines semaines, les cas augmenteront en raison du début de la saison de collecte des fruit.

De plus, depuis le 13 avril, l’Aragon rapporte moins de 100 cas par jour par COVID-19 dans la communauté autonome et le dernier chiffre disponible, qui correspond au dimanche 24 mai, comprend 19 nouveaux cas par jour.

Le conseil municipal de Fraga a également confirmé à Newtral.es que « le maire ne va pas appeler l’armée et n’a aucun plan », comme le garantit l’un des messages de la chaîne WhatsApp.

Sources

Catégories Santé