Infonavit soutiendra les personnes accréditées en cas de coronavirus

Les mesures débuteront le 15 avril et pourront être prolongées de six mois si nécessaire. Infonavit a un «matelas» pour faire face au problème, dit-il.

L’Institut du Fonds national pour le logement des travailleurs (Infonavit) a annoncé trois axes pour la protection des travailleurs, ainsi que des petites et moyennes entreprises (PME), face aux effets que la pandémie Covid-19 pourrait présenter.

Carlos Martínez Velázquez, directeur général de l’Institut, a expliqué que 19 mille 326 millions de pesos seront alloués au bénéfice des travailleurs, leurs familles et PME accomplies, ainsi que de continuer à promouvoir le développement du secteur de la construction.

Óscar Vela Treviño, directeur général adjoint de la planification et des finances d’Infonavit, a expliqué que ces axes sont les Fonds universel pour la perte d’emplois, qui protégera le crédit jusqu’à trois mois avec un paiement de zéro pour cent.

Cela, a-t-il dit, s’appliquera aux emprunteurs (trois paiements en retard ou moins), quelle que soit l’année d’origine de leur crédit. Les travailleurs intéressés peuvent en faire la demande via Mon dossier Infonavit (Internet), Infonatel ou au CESI.

Pour ce faire, vous devez préalablement mettre à jour vos coordonnées et remplir la demande, en plus de combiner un fonds de réserve et le Fonds de protection des paiements existant.

Le deuxième axe est celui du Tolérance de paiementEn d’autres termes, les paiements du principal et des intérêts seront différés de trois mois, de sorte que le prêt ne rapporte pas d’intérêts et maintient un solde gelé.

En outre, il entrera en vigueur si les autorités fédérales imposent des mesures d’arrêt de travail obligatoires.

Vela Treviño a déclaré qu’elle entre en opération individuelle si un emprunteur est affecté par l’éventualité, si les emprunteurs paient leurs crédits, ces paiements sont amortis au capital; De plus, il est possible de prolonger la durée jusqu’à trois mois supplémentaires.

Et le troisième axe est celui de Avantages de l’arrêt techniquec’est-à-dire des remises à l’amortissement pour une durée spécifiée; Cela donnera un avantage d’au moins 25 pour cent de réduction sur le facteur de paiement.

Il a expliqué que cela s’applique aux personnes accréditées qui travaillent dans des entreprises qui sont entrées dans le chômage technique et pour cela, la présentation devant l’Institut de la demande de chômage technique des entreprises sera requise.

Cela bénéficiera aux travailleurs des industrie manufacturière et de service, a notamment souligné le directeur adjoint de la planification et des finances d’Infonavit.

Il a souligné que ce soutien peut être demandé par n’importe quelle entreprise, quel que soit le secteur économique dans lequel elle opère, tant qu’elle déclare une réduction de ses heures de travail, motivant une réduction temporaire des revenus de ses travailleurs.

Il est essentiel qu’il y ait une demande d’autorisation d’un accord de modification temporaire des conditions de travail devant l’autorité du travail, a-t-il affirmé.

Concernant le soutien à la protection de l’emploi destiné aux PME, le fonctionnaire fédéral a expliqué qu’il y aura des facilités pour le paiement des cotisations et des amortissements et ne s’appliquera qu’en cas de suspension de travail par les PME par voie officielle.

Martínez Velázquez, PDG d’Infonavit, a souligné que Cela ne signifie pas que l’activité d’octroi de crédits par l’Institut va s’arrêter.Au contraire, cela va continuer, et il a rappelé que l’objectif pour cette année est d’accorder 529 000 crédits avec deux scénarios, 15% de plus ou 15% de moins.

Le responsable a précisé que les mesures susmentionnées commenceront le 15 avril et feront l’objet d’un suivi, en plus de pouvoir être prolongées de six mois, si nécessaire.

Il a précisé qu’il y avait un “matelas” pour régler le problème en cas de prolongation du délai. (Ntx)