Les présidents de Telefónica, Orange et Nokia confirment leur présence au MWC | Les entreprises

Les présidents de Telefónica, José María Álvarez-Pallete; Orange, Stéphane Richard; ViacomCBS, Bob Makish ou Nokia, Rajeev Suri, font partie des cadres qui participeront à la prochaine édition du Mobile World Congress (MWC), qui se tiendra du 24 au 27 février à Barcelone.

“Illimité. Connectivité intelligente”

La GSMA, l’association qui regroupe les opérateurs de téléphonie mobile et organise le congrès, a annoncé jeudi sur Twitter les prénoms des participants au Mobile, qui cette année porte la devise “Pas de limites. Connectivité intelligente” .

L’événement réunira, une fois de plus, les dirigeants des principales entreprises technologiques du monde entier, mais aussi d’autres domaines tels que l’automobile, l’aéronautique, les pharmaciens, la communication ou le sport.

Parmi les intervenants confirmés pour la CMM 2020 figurent les Le président de China Telecom, Ke Ruiwen; le chef de la transformation numérique d’Airbus, Marc Fontaine; Le premier dirigeant de Kaspersky, Eugene Kaspersly; Anne Chow, PDG d’AT & T Business, ou John Chambers, fondateur de JC2 Ventures.

Ils seront également présents sur le site de la Fira de Barcelona de L’Hospitalet de Llobregat (Barcelone), où le MWC, le Le président de Nokia, Rajeev Suri; le PDG de la société pharmaceutique Novartis, Vas Narasimhan; le chef de l’opérateur japonais NTT Docomo, Kazuhiro Yoshizawa, et le premier dirigeant de Qualcomm, Steve Mollenkopf.

Le président de Telefonica, José María Álvarez-Pallete; celui de la multinationale américaine de logiciels Red Hat, Jim Whitehurst; et Orange, Stéphane Richard, entre autres managers.

MWC Il s’agit du plus grand salon de la téléphonie mobile qui se tient depuis 2006 à Barcelone, où il restera au moins jusqu’en 2023.

Le salon a réuni 109 000 participants et 2 400 exposants de plus de 200 pays l’année dernière et a eu un impact économique de plus de 470 millions d’euros dans la région de Barcelone.

Justement, la présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso, a déclaré jeudi qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour que la capitale espagnole devienne le siège du MWC si le salon décide de quitter Barcelone: ​​”Nous sommes prêts pour héberger le Mobile et nous allons y aller. “

Le conseiller de l’entreprise catalane, Àngels Chacón, a répondu à Díaz Ayuso et a déclaré que le MWC) est toujours à Barcelone car il s’agit du premier laboratoire européen ouvert en technologie 5G, “avec tout ce que cela implique de préparation et d’infrastructure”.

Le PDG de la GSMA, John Hoffman, s’est engagé l’année dernière à Barcelone, ville à laquelle la GSMA est liée par contrat jusqu’en 2023, et a déclaré que la capitale catalane offre des caractéristiques difficiles à égaler pour d’autres villes telles que la météo, le haut niveau de restauration et l’espace offert par la Fira de Barcelone.