Boeing licencie des milliers d’employés dans le cadre d’une réduction de 10%

Le Boeing Co. est né à Seattle, mais aujourd’hui son siège social est à Chicago. (Photo Boeing)

Dans le cadre de son plan de réduction de 10% des effectifs, Boeing indique qu’il est passé de licenciements volontaires à des licenciements involontaires et envoie les 6 770 premiers avis cette semaine. «Je souhaite qu’il y ait une autre solution», a déclaré Dave Calhoun, PDG de Boeing, aux employés dans un e-mail.

Boeing dit que les réductions sont nécessaires pour faire face aux changements dans l’industrie de l’aviation provoqués par la pandémie de coronavirus. La plupart des licenciements entreront en vigueur le 31 juillet. Les avis de cette semaine surviennent après que 5 520 employés ont été approuvés pour des licenciements volontaires.
Bien que la réduction globale des emplois atteindra à terme environ 10% des 160 000 employés et plus de Boeing, un porte-parole de la société a déclaré que « des réductions plus importantes se produisent dans les domaines les plus exposés à la condition de nos clients commerciaux », par opposition aux opérations de défense et spatiales. Environ 9 840 employés dans l’État de Washington, où sont construits la plupart des avions commerciaux de Boeing, quitteront l’entreprise en raison de licenciements volontaires ou involontaires.
Dans son e-mail, Calhoun a déclaré avoir vu des signes indiquant que «certaines pousses vertes» émergeaient dans l’industrie de l’aviation, certains clients signalant que les réservations aériennes dépassaient les annulations pour la première fois depuis le début de la pandémie. Mais ce n’est pas la fin des licenciements. Plusieurs milliers d’employés supplémentaires devraient être licenciés au cours des prochains mois.

Catégories Science