Des rouges emblématiques de Man United et de Liverpool à la «  banane meurtrie  » d’Arsenal

Zinedine Zidane a dit une fois à Vogue, lors de son défi avec la modélisation: « Ce n’est pas que je fais quelque chose de différent – c’est une continuation. » Et il avait raison: l’élégant meneur de jeu ne serait pas à sa place sur le podium en portant le maillot tricolore France dans lequel il a remporté la Coupe du Monde, ou le kit classique du Real Madrid tout blanc qu’il portait lors de la levée du trophée de la Ligue des champions.

Les créateurs et les mannequins sur les podiums dans le monde de la haute couture peuvent tourner le nez vers la culture du football, mais chaque fan du sport connaît le plaisir de voir un nouveau kit incroyable.

Annonces :

2 Liés

Avec l’aide des rédacteurs et éditeurs de football d’ESPN du monde entier, nous avons remonté les années pour classer les 101 meilleurs kits de tous les temps. Nous avons pris en compte les équipes de club et les équipes nationales et nous avons considéré leurs uniformes à domicile, à l’extérieur et en troisième place selon leurs mérites individuels.

En ce qui concerne quelque chose d’aussi cher que les kits de football, tout le monde aura son avis, et ce classement n’est pas différent. Mais, traité comme une célébration de la forme d’art, c’est quelque chose que nous pouvons tous apprécier en attendant de retourner dans les stades.

– ESPN +: diffusez quotidiennement ESPN FC TV et 30 pour 30: Soccer Stories

101. SÉNÉGAL (domicile)

Saisons portées: Coupe d’Afrique des Nations 2017

Joueurs notables dans ce kit: Sadio Mane (photo), Kalidou Koulibaly, Keita Balde

Le fabricant de kits basé aux EAU, Romai, n’a fabriqué qu’un seul kit pour le Sénégal dans le cadre de leur contrat de courte durée, mais ce maillot 2017, avec son lion rugissant sur l’épaule, est une beauté. Le lion est un clin d’œil au surnom de l’équipe « Les Lions de la Teranga », Teranga étant un mot utilisé au Sénégal qui signifie hospitalité, chaleur et altruisme. Mane & Co. s’est rendu en quarts de finale au Cameroun.

100. MANCHESTER UNITED (extérieur)

Saisons portées: 1993-95

Joueurs notables dans ce kit: Eric Cantona (photo), Ryan Giggs, Roy Keane, Paul Scholes

Manchester United a signalé son statut d’équipe la plus redoutable de la Premier League en portant ce kit noir à l’extérieur avec une bordure jaune. L’uniforme a certainement eu un effet sur Cantona – ses trois cartons rouges de Premier League pour United sont venus alors qu’il le portait, le plus tristement célèbre quand il a été envoyé au Crystal Palace en 1995 et a donné un coup de pied volant à un supporter alors qu’il était quitter le terrain, ce qui lui vaut une interdiction de huit mois. Ici, il est photographié après avoir reçu un carton rouge à Swindon, se pavanant vers le vestiaire avec son col relevé dans son style de marque.

99. VALENCIA (domicile)

Saisons portées: 1999-2000

Joueurs notables dans ce kit: Gaizka Mendieta (photo), Claudio Lopez, Miguel Angel Angulo

Mendieta dirigeait le milieu de terrain de Valence dans cette chemise blanche à bordure orange et noire, parrainée par un parc à thème qui venait d’ouvrir dans la région. Mendieta apporte désormais le même flair sur la piste de danse qu’un DJ de club.

98. REAL MADRID (absent)

Saisons portées: 2011-12

Joueurs notables dans ce kit: Cristiano Ronaldo (photo), Sergio Ramos, Karim Benzema, Mesut Ozil

Tout kit avec de l’or va attirer notre attention. Le vrai semble toujours produire de bons kits à l’extérieur, mais cet effort noir élégant avec ces trois bandes emblématiques Adidas en or est parmi les meilleurs. Le monogramme du club sur les chaussettes est également une belle touche.

97. BASTIA (maison)

Saisons portées: 1977-78

Joueurs notables dans ce kit: Johnny Rep

Après avoir réussi un coup d’état de transfert signant l’ailier néerlandais Johnny Rep, qui était aussi talentueux que son nom était génial, l’ancienne star de l’Ajax et de Valence a aidé le club corse Bastia à faire une apparition surprise en finale de la Coupe UEFA 1978. Ils ont perdu contre le PSV Eindhoven, mais leur écusson était désormais reconnu dans toute l’Europe grâce à son port fière sur la poitrine des joueurs.

96. PUMAS UNAM (domicile)

Saisons portées: 2016-17

Joueurs notables dans ce kit: Jesus Gallardo (photo), Nicolas Castillo

Pas une saison inoubliable (sixième à Apertura, 17e à Clausura) mais le maillot de maison de Pumas – inspiré de la fresque de la bibliothèque de l’Université nationale autonome du Mexique, où l’équipe a été fondée dans les années 1950 – en fait un kit imprégné de patrimoine.

95. CHELSEA (à l’extérieur)

Saisons portées: 1997-98

Joueurs notables dans ce kit: Gianfranco Zola (photo), Ruud Gullit, Gianluca Vialli

Ce kit ne devrait pas vraiment fonctionner compte tenu de ses éléments conflictuels et de son design criard, mais il le fait en quelque sorte. Comme l’équipe de Chelsea à l’époque, c’était un peu le bordel (le joueur-manager Gullit a été limogé au milieu de la saison) mais aussi un succès (ils ont remporté la Coupe de la Ligue et la Coupe des vainqueurs de coupe). C’est tellement Chelsea.

94. WOLVERHAMPTON WANDERERS (maison)

Saisons portées: 1977-79

Joueurs notables dans ce kit: George Berry (photo), John Richards

Aucun club ne fait de kits en or comme les Loups, en particulier leurs chemises du milieu à la fin des années 1970, avec le grand col noir et trois loups au milieu de la poitrine. Ils ont remporté la Coupe de la Ligue 1974 dans une version de cela, mais Umbro a ajouté des logos noirs dans les manches pour vraiment le déclencher.

93. INTER MILAN (domicile)

Saisons portées: 2005-06

Joueurs notables dans ce kit: Adriano (photo), Javier Zanetti, Luis Figo

Vous pouvez choisir presque toutes les bandes emblématiques de la maison Nerazzurri de l’Inter, mais celle-ci était si bonne qu’elles ont remporté les triples nationaux de Serie A, Coppa Italia et Supercoppa Italiana.

92. ITALIE (absent)

Saisons portées: 1999

Joueurs notables dans ce kit: Paolo Maldini (photo), Alessandro Del Piero, Enrico Chiesa

Tout comme Maldini, les premiers kits Kappa d’Italie étaient superbes dans leur simplicité, mais incroyablement beaux en même temps. La bande bleue sur la poitrine blanche était un clin d’œil à leur passé, le blanc étant la première couleur que l’équipe portait en 1910.

91. BELGIQUE (absent)

Saisons portées: Euro 2016

Joueurs notables dans ce kit: Eden Hazard (photo), Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku

Les fans et les neutres ont adoré ce kit avant le tournoi en France, mais pas leur manager, Marc Wilmots. Il a comparé le design à celui d’un maillot de cyclisme. Le Tour de France de son équipe s’est soldé par une défaite contre le Pays de Galles en quart de finale. De plus, pour une raison que personne ne peut expliquer, les chiffres sur le short étaient absolument énormes.

90. MARGATE (troisième)

Saisons portées: 2019-20

Joueurs notables dans ce kit: Personne dont vous avez entendu parler

Conçu par l’artiste pop local basé dans le Kent, Luke McLean, ce kit a beaucoup à offrir. Les rayures diagonales violettes et turquoise déformées portent les noms des supporters imprimés en minuscules polices, et oui, le maillot est vraiment sponsorisé par le groupe de rock The Libertines. Il est temps pour les héros de le porter.

89. MEXIQUE (absent)

Saisons portées: Coupe du monde 2010

Joueurs notables dans ce kit: Rafael Marquez (photo), Giovani dos Santos, Carlos Vela

C’était la première fois de leur histoire que le Mexique choisissait un kit extérieur qui n’était ni blanc ni bordeaux. Cependant, selon son concepteur Brad Day, cela ne l’a pas empêché d’être la quatrième chemise la plus vendue d’Adidas cette année – derrière seulement celles de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Argentine.

88. AC MILAN (absent)

Saisons portées: 1988-90

Joueurs notables dans ce kit: Marco van Basten (photo), Ruud Gullit, Frank Rijkaard

Tout kit milanais de cette période, alors que la Serie A italienne faisait l’envie du monde, serait une entrée digne, mais ce kit extérieur obtient le feu vert pour sa simplicité et son texte et logos sponsorisés. Milan y a conservé la Coupe d’Europe, jouant le meilleur football du monde et avec certains des meilleurs joueurs jamais vus.

87. FIORENTINE (domicile)

Saisons portées: 1998-99

Joueurs notables dans ce kit: Gabriel Batistuta (photo), Rui Costa, Eduardo

Ce kit de la fin des années 90 a été sponsorisé par Nintendo, et les blocs blancs sur les épaules et sur les côtés ont plus d’une nuance esthétique de console de jeux. Il faut vraiment de la confiance pour porter du violet, et La Viola a toujours su s’en sortir.

86. PALERME (troisième)

Saisons portées: 2012-13

Joueurs notables dans ce kit: Paulo Dybala (photo), Josip Ilicic, Abel Hernandez

Vous ne pouvez pas vous tromper avec une ceinture. Le site officiel de Palerme a affirmé que ce kit avait un look « futuriste classique », bien que leur avenir immédiat soit tout sauf classique; ils ont été relégués à la fin de la saison. Pourtant, ils avaient l’air sympa de le faire.

85. BARCELONE (domicile)

Saisons portées: 2010-11

Joueurs notables dans ce kit: Lionel Messi (photo), Xavi, Andres Iniesta, Gerard Pique, David Villa

Le premier kit de Barcelone à présenter une garniture jaune, comme Nike l’avait annoncé à l’époque, en clin d’œil aux rayures jaunes et rouges de la Senyera, le drapeau catalan. Ce kit a remporté un succès sans précédent car Messi & Co. a obtenu un triple national ainsi que la Ligue des champions. Ce fut le dernier kit de Barcelone à porter le logo de l’association caritative mondiale UNICEF, à laquelle le club a fait don de 1,5 million d’euros par saison, sur le devant.

84. FEMMES DES ÉTATS-UNIS (accueil)

Saisons portées: Coupe du monde 2019

Joueurs notables dans ce kit: Megan Rapinoe (photo), Alex Morgan, Carli Lloyd, Julie Ertz

La victoire palpitante des États-Unis à la Coupe du monde féminine en 1999 a fait écho 20 ans plus tard dans ce maillot Nike que l’USWNT portait alors qu’il atteignait son quatrième titre mondial en France. Il avait cette manchette rayée en rouge et bleu et trois étoiles en bas du short pour signifier leurs trois précédents triomphes mondiaux. Les goûts de Rapinoe et Morgan ont fait la fierté de la classe de 1999.

83. ROUMANIE (absent)

Saisons portées: Coupe du monde 1994

Joueurs notables dans ce kit: Gheorghe Hagi (photo), Gheorghe Popescu, Dan Petrescu

Ces trois rayures qui émergent des hanches, le col assorti, ces chiffres boxy … ma parole, ce kit est tellement beau et tellement des années 90. Il s’agissait d’un design spécial qui n’a été porté que pendant les finales de la Coupe du monde, et cela a fonctionné alors que la Roumanie s’est rendue jusqu’aux quarts de finale dans sa meilleure performance du tournoi.

82. LEEDS UNITED (extérieur)

Saisons portées: 2000-02

Joueurs notables dans ce kit: Harry Kewell (photo), Mark Viduka, Rio Ferdinand

C’est comme si hier, Leeds était en demi-finale de la Ligue des champions, mais c’était en fait il y a 20 ans. Nike a gardé les uniformes de Leeds simples pendant cette période, avec cette bande jaune loin avec une rayure bleue allant de chaque épaule à la taille.

81. BORUSSIA DORTMUND (troisième)

Saisons portées: 2019-20

Joueurs notables dans ce kit: Jadon Sancho (photo), Marco Reus, Julian Brandt

Portée une seule fois, pour commémorer le 110e anniversaire de Dortmund, cette bande élégante s’est vendue en seulement trois heures. BVB a battu Fortuna Dusseldorf 5-0, leur donnant un record de 100% en noir. Sancho était définitivement un fan: « Les chemises noires sont les meilleures que j’ai jamais portées. Peut-être que nous devrions continuer à jouer avec elles. »

80. MANCHESTER CITY (domicile)

Saisons portées: 1993-95

Joueurs notables dans ce kit: Keith Curle (photo), Uwe Rosler, Niall Quinn

Porté par le célèbre fan Noel Gallagher avant le concert emblématique d’Oasis sur le vieux terrain du club Maine Road en 1996, et c’est l’un des meilleurs de City. Un peu comme la musique d’Oasis, cela semble un peu fade à la surface, mais regardez un peu plus profondément et vous pouvez en voir bien plus, y compris un motif pseudo-holographique du logo du fabricant qui est typique de la période.

79. DULWICH HAMLET (maison)

Saisons portées: 2019-20

Joueurs notables dans ce kit: Dominic Vose (photo), Lionel Ainsworth, Quade Taylor

Le hameau de Dulwich bénéficie d’un soutien remarquable pour une équipe anglaise hors championnat. Le club, basé dans une banlieue aisée du sud de Londres, affirme même avoir enregistré la plus grande fréquentation jamais enregistrée (16 254) pour un match en dehors des rangs professionnels. De plus, ils sont probablement la seule équipe assez audacieuse pour retirer une ceinture violette et rose.

78. CHELSEA (domicile)

Saisons portées: 2012-13

Joueurs notables dans ce kit: Frank Lampard (photo), John Terry, Didier Drogba

Le kit à domicile de Chelsea pour la saison 2012-13 était un design classique d’Adidas mais avec des reflets dorés, un peu comme les cheveux de Fernando Torres. L’or a été ajouté non pas pour célébrer leur récente victoire en Ligue des champions, mais pour les Jeux olympiques de Londres 2012.

77. ROMA (domicile)

Saisons portées: 2000-01

Joueurs notables dans ce kit: Francesco Totti (photo), Cafu, Gabriel Batistuta

Lorsque vous regardez ce kit, vous voyez instantanément Totti – des cheveux dans un groupe, n ° 10 sur le dos, se pavanant comme une divinité romaine. C’était le premier maillot Roma de Kappa, et ils ont apporté avec eux le premier Scudetto du club en 15 ans.

76. FRANCE FEMMES (à l’extérieur)

Saisons portées: Coupe du monde 2019

Joueurs notables dans ce kit: Amandine Henry (photo), Wendie Renard

La Coupe du monde féminine 2019 a été finalement décevante pour la France, alors qu’elle s’est rendue aux vainqueurs de l’USWNT en quarts de finale, mais leur point culminant est venu battre le Brésil en huitièmes de finale avec ce kit Nike Away. Blanc avec ce qui ressemble à des points bleu marine – un clin d’œil à un look de la mode française classique, selon le fabricant du kit – à y regarder de plus près, les points étaient de minuscules hexagones, faisant référence au surnom du pays « L’Hexagone ».

75. RÉPUBLIQUE D’IRLANDE (accueil)

Saisons portées: 1990-92

Joueurs notables dans ce kit: Niall Quinn (photo), Paul McGrath, Ray Houghton

La fin des années 80 et le début des années 90 ont été un grand moment pour être un fan de l’Irlande grâce à des matches à élimination directe consécutifs à la Coupe du Monde et à des victoires mémorables contre l’Italie et l’Angleterre, et les kits étaient tout aussi bons. Ce kit, porté à Italia ’90, est aussi beau que l’île d’émeraude elle-même.

74. BOHEMIANS (à l’extérieur)

Saisons portées: 2018

Joueurs notables dans ce kit: Keith Ward (photo), Dinny Corcoran

Nous restons en Irlande pour cette autre beauté d’un kit de ceinture d’un club qui n’a pas peur de faire les choses différemment. Les Bohémiens sont un club géré par des fans qui, en 2020, a sorti un kit extérieur avec les slogans « Refugees Welcome » et « Love Football, Hate Racism ». En 2019, leur kit extérieur avait le visage de Bob Marley pour célébrer un concert emblématique qu’il a joué sur leur terrain de Dalymount en 1980. Il a ensuite été retiré à la demande de sa famille et redessiné avec l’image d’un poing fermé.

73. MANCHESTER CITY (absent)

Saisons portées: 1969

Joueurs notables dans ce kit: Tony Book (photo), Mike Summerbee, Colin Bell, Neil Young

Les rayures rouges et noires de City sont presque aussi synonymes parmi leurs fans que leur kit maison bleu ciel, à tel point qu’il a été ramené plusieurs fois, y compris pour la finale de la FA Cup 2019 où City portait des maillots d’échauffement inspirés de ce kit, avec les noms de cette équipe vainqueur de la FA Cup 1969 sur leur dos.

72. FLAMENGO (maison)

Saisons portées: 1977-81

Joueurs notables dans ce kit: Zico (photo), Junior, Leandro, Tita

Flamengo a porté cette chemise cerclée rouge et noir pendant l’une des périodes les plus réussies de son histoire en dominant le Campeonato Carioca et en remportant pour la première fois le Championnat du Brésil, la Copa Libertadores et la Coupe Intercontinentale.

71. BELGIQUE (domicile)

Saisons portées: Euro 1984

Joueurs notables dans ce kit: Enzo Scifo (photo), Leo Clijsters

Cette conception ne devrait pas fonctionner; le bloc blanc derrière le motif argyle rouge et jaune, l’insigne central et le minuscule logo Adidas où la crête devrait être. Pourtant, ce qui devrait être un fouillis désordonné représente plus que la somme de ses parties et est maintenant considéré comme un classique. On ne peut pas en dire autant de l’équipe belge de cette époque, battue 5-0 par une France inspirée de Michel Platini.

70. MEXIQUE (domicile)

Saisons portées: Coupe du monde 1998

Joueurs notables dans ce kit: Cuauhtemoc Blanco (photo), Luis Hernandez

Fabriqué par le fabricant mexicain ABA Sport et rendu célèbre par le Blanco Bounce, ce kit est aussi audacieux que magnifique. El Tri utilise des fournisseurs de vêtements élégants depuis des années: leurs kits de 1978 ont été fabriqués par Levi’s.

69. AJAX (absent)

Saisons portées: 1994-95

Joueurs notables dans ce kit: Clarence Seedorf (photo), Patrick Kluivert, Edgar Davids, Marc Overmars

L’Ajax a remporté la Ligue des champions dans cette magnifique chemise, avec son hachure bordeaux sur bleu foncé et son col boutonné. Ils n’ont pas perdu un match sous ce maillot, car entre 1994 et 1996, ils ont complété une série sans défaite de 52 matches nationaux et 19 matches de Ligue des Champions. Aucune autre équipe n’a fait cela et a levé la Ligue des champions et le titre national, avant ou depuis.

68. MANCHESTER UNITED (domicile)

Saisons portées: 1994-96

Joueurs notables dans ce kit: Ryan Giggs (photo), David Beckham, Eric Cantona, Paul Ince

United n’avait pas les choses à sa façon dans cet uniforme; ils ont perdu le titre de Premier League de 1994-1995 contre Blackburn et Cantona a été interdit pendant huit mois pour avoir donné un coup de pied à un fan, mais au moins tout cela s’est joué dans ce classique d’Umbro. La crête surdimensionnée, le col noir extrêmement collant et le pochoir Old Trafford font vraiment l’affaire.

67. LIVERPOOL (Domicile / Extérieur)

Saisons portées: 1989-91

Joueurs notables dans ce kit: John Barnes (photo), Ian Rush, Peter Beardsley, Steve Nicol

La dernière fois que Liverpool a été champion d’Angleterre – enfin, la dernière fois avant cette saison – c’était leur équipement. Bien qu’il semble qu’ils aient été parrainés par l’office de commercialisation des friandises, Candy est en fait un fabricant italien d’appareils électroménagers.

66. CHICAGO FIRE (domicile)

Saisons portées: 1999

Joueurs notables dans ce kit: Lubos Kubik (photo), Ante Razov, Piotr Now, Chris Armas

Ce maillot a littéralement le mot « FEU » dessus, qu’est-ce qu’il ne faut pas aimer? Malheureusement, en 2008, le club l’a remplacé par un sponsor. Cet effort, à partir de leur deuxième saison en MLS, est venu derrière la victoire de la MLS Cup et de l’US Open Cup lors de leur première année.

65. SUÈDE (domicile)

Saisons portées: Euro 1992

Joueurs notables dans ce kit: Tomas Brolin (photo), Stefan Schwarz, Kennet Andersson, Anders Limpar

Lorsque vous organisez une fête, vous devez bien réussir, et c’est ce que la Suède a fait lorsqu’elle a accueilli l’Euro ’92 en portant l’un des meilleurs kits du tournoi. C’est un modèle Adidas que nous avons vu auparavant, mais la solide garniture jaune et bleue (avec imprimé ombre trèfle Adidas) est vraiment emblématique et nous l’avons beaucoup vu lorsque Brolin & Co. a fait les demi-finales.

64. CLUB AMERICA (domicile)

Saisons portées: 1993-94

Joueurs notables dans ce kit: Luis Roberto Alves « Zague » (photo), Cuauhtemoc Blanco

Club America a quelque chose pour d’excellents kits, mais ils ont vraiment atteint les sommets ici. Le côté mexicain est allé audacieusement avec le sponsor au-dessus de son propre badge, les deux étant soigneusement assis dans un triangle bleu géant avec une bordure rouge sur une chemise jaune. Juste incroyable.

63. CENTRAL COAST MARINERS (accueil)

Saisons portées: 2015-16

Joueurs notables dans ce kit: Luis Garcia (photo)

Quand un kit de football australien est aussi une publicité pour l’office du tourisme. Shaun Mielekamp, ​​PDG du club A-League basé dans le Queensland, a déclaré à l’époque: « La conception du palmier est un appel au niveau national pour tous les amateurs de sport de se rendre au Central Coast Stadium, où il y a des vues sur l’eau depuis chaque siège. et une expérience d’une journée que vous n’oublierez jamais. « 

62. BAYERN MUNICH (domicile)

Saisons portées: 1995-97

Joueurs notables dans ce kit: Jurgen Klinsmann (photo), Markus Babbel, Mehmet Scholl, Dietmar Hamann

Le Bayern a porté cela pendant deux ans et a remporté deux titres de Bundesliga. Ils n’ont jamais été aussi beaux que lorsqu’ils avaient cette chemise, grâce à ses grosses barres de couleur flanquées de fines rayures.

61. TAMPA BAY ROWDIES (accueil)

Saisons portées: 1978-81

Joueurs notables dans ce kit: Rodney Marsh (photo), John Wegerle, John Gorman

Ce kit, avec le mot « Rowdies » sur le devant, est le pic NASL, l’esthétique des années 1970 et l’Amérique. Saviez-vous que le club a organisé un concours « Rowdiest Fan », remporté par un gars portant un chapeau de football géant et se jetant dans le but? Tout le monde l’a tellement aimé qu’il est devenu une mascotte de facto. Le club a également encouragé la foule à « se lever, sortir et aller chercher Rowdy! » et leurs fans étaient connus sous le nom de « Fannies ».

60. PARIS SAINT-GERMAIN (maison)

Saisons portées: 1977-78

Joueurs notables dans ce kit: Jean-Michel Larque (photo), Johan Cruyff

Le PSG a été formé en 1970 après la fusion du Paris Football Club et du Stade Saint-Germain, et ils ont commencé à porter cette bande rouge avec des passepoils blancs sur un fond bleu marine en 1974. Ils portaient des variations du kit créé par le créateur de mode Daniel Hechter, qui était le président du club à l’époque, jusqu’en 1981. Johan Cruyff était un tel fan de Hechter qu’il a joué deux matchs pour le PSG lors d’un tournoi de pré-saison en 1975.

59. PALMEIRAS (maison)

Saisons portées: 1992-93

Joueurs notables dans ce kit: Roberto Carlos (photo), Rivaldo

Palmeiras avait souffert de 20 ans de déception avant de revêtir cette chemise à pois à pois verts et blancs et de tout balayer rapidement devant eux. Deux jeunes appelés Roberto Carlos et Rivaldo les ont aidés à remporter le Campeonato Paulista, le Championnat Rio-Sao Paulo et Campeonato Brasileiro.

58. NEW YORK COSMOS (accueil)

Saisons portées: 1975

Joueurs notables dans ce kit: Pele (photo), Werner Roth

New York Cosmos a joué en vert pendant les cinq premières années de leur existence jusqu’à ce qu’ils signent Pelé en 1975. En raison de son succès à Santos, qui a joué en blanc, le Cosmos a changé ses couleurs de maison en blanc avec garniture verte. Cela a-t-il fonctionné? Eh bien, ils ont finalement remporté le championnat NASL en 1977, la dernière saison de Pelé.

57. CELTIC (maison)

Saisons portées: 1965-72

Joueurs notables dans ce kit: Bobby Lennox (photo), Jimmy Johnstone, Willie Wallace

Pour les fans de Celtic, les cerceaux sont sacro-saints et il en va de même pour le président traditionaliste Robert Kelly, qui dans les années 1960 a refusé de mettre des chiffres au dos des chemises, car cela briserait le sacré vert et blanc. Pas étonnant que leur équipe victorieuse en Coupe d’Europe 1967 ait eu l’air si resplendissante. Mais ils ne pouvaient pas résister à la mode moderne pour toujours, et ils ont finalement commencé à porter des numéros sur le dos en 1994.

56. ANGLETERRE (domicile)

Saisons portées: 1982-83

Joueurs notables dans ce kit: Kevin Keegan (photo), Trevor Francis, Glenn Hoddle

Le grand manager Brian Clough, qui n’a jamais mâché ses mots, a écrit dans une colonne lors de la sortie de ce maillot: « Les enveloppes sont au large du nouveau kit de l’Angleterre, et je dis maintenant que je n’aime pas ça. Il a l’air d’un des vieux pinnies de ma mère!  » Mais l’amiral est resté fidèle à son design, a rendu « plus brillant » l’impressionnant sous les projecteurs et à la télévision et, grâce à une apparition à moitié décente en Coupe du monde de 1982, il est devenu chéri.

55. RIVER PLATE (maison)

Saisons portées: 1985-88

Joueurs notables dans ce kit: Antonio Alzamendi (photo), Claudio Caniggia, Nelson Gutierrez

Une autre ceinture et un classique du genre. Adidas reste les fabricants de kits de River à ce jour – l’accord est le deuxième après le Bayern Munich, le plus long fabricant de kits allemand. Ce kit a été porté par l’équipe qui a remporté un triplé impressionnant de la Coupe Intercontinentale, de la Copa Libertadores et de la Primera Division d’Argentine.

54. CROATIE (maison)

Saisons portées: Coupe du monde 1998

Joueurs notables dans ce kit: Davor Suker (photo), Zvonimir Boban, Robert Prosinecki

La Croatie a porté des carrés rouges et blancs depuis son indépendance en 1991, à l’exception des maillots entièrement rouges de Kappa de 1994. Lors de sa première Coupe du monde en 1998, la Croatie s’est présentée dans ces beautés, les carreaux drapés sur l’épaule. comme si quelqu’un fouettait une nappe. Ils sont arrivés en troisième position et ce kit est entré dans l’histoire.

53. ALLEMAGNE DE L’OUEST (extérieur)

Saisons portées: Coupe du monde 1990

Joueurs notables dans ce kit: Lothar Matthaus (photo), Jurgen Klinsmann

Il y a un mythe de longue date que la couleur de changement de l’Allemagne de l’Ouest est verte parce que la première équipe qu’ils ont joué après la Seconde Guerre mondiale était l’Irlande. Malheureusement, ce n’est pas vrai. Leur premier adversaire d’après-guerre était la Suisse en 1950, l’Irlande était leur quatrième un an plus tard. La couleur provenait en fait du logo de la Fédération allemande de football (DFB), et ils ont d’abord porté du vert contre la Turquie en juin 1951. Cette incarnation, le même modèle Adidas génial que les Pays-Bas portaient en remportant l’Euro 88, a apporté aux Allemands des similitudes chance, bien qu’ils ne l’aient porté qu’une seule fois; ce soir-là à Turin contre l’Angleterre en demi-finale d’Italia ’90.

52. BRÉSIL (domicile)

Saisons portées: Coupe du monde 1970

Joueurs notables dans ce kit: Rivellino (photo), Pele, Jairzinho, Carlos Alberto

Le Brésil a d’abord joué en blanc, mais les fans ont exigé du changement après que Selecao a perdu la finale de la Coupe du monde de 1950 contre son voisin l’Uruguay sur son propre terrain. Après une compétition publique, ils sont passés au jaune et au vert et ont commencé à balayer tout devant eux. Lors de la Coupe du monde 1970, où ils ont remporté leur troisième titre, ils portaient ce kit classique mais avaient en fait deux versions différentes avec eux au Mexique; une chemise en coton traditionnelle fabriquée par le fabricant de longue date et local Athlete et une plus récente et plus légère par Umbro. À chaque match, ils portaient l’ancien pendant les 45 premières minutes et le plus récent pendant les 45 dernières minutes et gagnaient.

51. ALLEMAGNE DE L’OUEST (domicile)

Saisons portées: Coupe du monde 1990

Joueurs notables dans ce kit: Jurgen Klinsmann (photo), Lothar Matthaus

La triple bande inclinée de ce kit de noir, rouge et or a marqué une nouvelle direction audacieuse pour Adidas. Il s’agirait également du premier équipement porté par une équipe nationale allemande réunifiée (en décembre 1990) après la chute du mur de Berlin.

50. NIGERIA (domicile)

Saisons portées: Coupe du monde 2018

Joueurs notables dans ce kit: John Obi Mikel (photo), Victor Moses, Ahmed Musa

Facilement le maillot le plus populaire de la Coupe du monde 2018. Sorti en janvier 2018, Nike a surnommé le kit un « hommage subtil au maillot nigérian ’94 ». Ce fut un succès instantané avec 3 millions de personnes en pré-commande. Malgré le battage médiatique, le Nigeria n’a pas réussi à sortir de son groupe en Russie.

49. WALES (domicile)

Saisons portées: 1980-84

Joueurs notables dans ce kit: Ian Rush, Terry Yorath

Après que le fabricant britannique Admiral ait rencontré des problèmes financiers, Adidas est intervenu et a donné au Pays de Galles des manches blanches. À l’époque, il n’était considéré que comme un autre kit, mais est devenu depuis quelque chose d’un classique culte. Ce qui est un peu étrange, car les équipes du Pays de Galles qui l’ont porté n’ont absolument rien de spectaculaire; au plus près de leur gloire, ils ont raté la Coupe du monde de 1982 à la différence de buts.

48. FRANCE (domicile)

Saisons portées: 1984-86

Joueurs notables dans ce kit: Michel Platini (photo), Alain Giresse, Jean Tigana, Luis Fernandez

Le kit qui a engendré un millier de kits, Adidas a frappé quelque chose quand ils ont conçu la tenue de la France pour le Championnat d’Europe 1984, organisé à domicile. C’était la première fois que le rouge était utilisé comme couleur principale sur une chemise France (sans compter les garnitures de col dans le passé) et non seulement c’était un succès, tout comme la France. Ils ont remporté leur premier tournoi majeur cet été et ont remporté deux autres trophées, la Coupe du monde 1998 et l’Euro 2000, dans des kits fortement influencés par celui-ci.

47. BORUSSIA DORTMUND (maison)

Saisons portées: 1996-97

Joueurs notables dans ce kit: Lars Ricken (photo), Matthias Sammer, Andreas Moller, Karl-Heinz Riedle

Dortmund portait ce kit sur la route pour remporter son premier titre en Ligue des champions, mais il ne l’a pas réellement porté en finale. Au lieu de cela, ils ont décidé de présenter leur kit à domicile (inférieur) pour la saison suivante. Celui-ci avait cette base jaune vif avec la trace de pneu noire sur la moitié inférieure de la chemise et le C noir géant de Die Continentale – faisant en quelque sorte une compagnie d’assurance allemande cool.

46. ​​PAYS-BAS (accueil)

Saisons portées: Euro 1988

Joueurs notables dans ce kit: Ruud Gullit (photo), Marco van Basten, Ronald Koeman, Frank Rijkaard

Ce modèle Adidas est de retour, et c’est ainsi qu’on s’en souvient le mieux; Les dreadlocks de Gullit, la ruse de Rijkaard et * que * Marco van Basten volley alors que les Néerlandais battaient l’Union soviétique à Munich pour remporter leur seul titre international majeur.

45. ANGLETERRE FEMMES (à l’extérieur)

Saisons portées: 2019

Joueurs notables dans ce kit: Steph Houghton (photo), Fran Kirby, Ellen White, Lucy Bronze

Il semble presque embarrassant qu’il ait fallu attendre 2019 pour que l’équipe féminine anglaise obtienne son propre kit, mais quand elle l’a fait, l’attente en valait la peine. Le kit pour la maison était blanc classique avec une garniture rouge foncé, mais la bande extérieure, en « écrasement rouge foncé » comme Nike l’a surnommé, comportait un design entrelacé avec une flore de partout au pays. L’attaquant anglais Fran Kirby a déclaré: « C’est formidable de voir des kits spécialement conçus pour nous. » Les Lionnes ont perdu en demi-finale contre d’éventuels vainqueurs américains après une vaillante course.

44. BOTAFOGO (domicile)

Saisons portées: 1963-70

Joueurs notables dans ce kit: Garrincha (photo), Nilton Santos

Botafogo portait de simples rayures pendant la plupart des années 1960 et 1970 et avait des joueurs incroyables qui les portaient, pas plus que l’incomparable Garrincha. L’inclusion du magnifique insigne d’étoile solitaire (un clin d’œil à la création de Botafogo en tant que club d’aviron) élève cette chemise.

43. ARSENAL (domicile)

Saisons portées: 2019-20

Joueurs notables dans ce kit: Mesut Ozil (photo), Pierre-Emerick Aubameyang, Alexandre Lacazette

Basé sur le kit de la saison 1988-89, vainqueur du titre, Adidas a en quelque sorte réussi à rendre la mise à jour 2019-20 encore meilleure que l’original. C’était la première fois en 25 ans que le fabricant allemand revenait pour fabriquer les kits Gunners, il était donc logique de revenir à un classique. L’ancienne star d’Arsenal, Ian Wright, a divulgué le kit sur Instagram avant son lancement officiel, bien que ce coup de pouce ait intensifié la clameur de la pré-sortie et que les ventes aient augmenté de 84% sur le strip de la saison précédente.

42. TOTTENHAM HOTSPUR (à l’extérieur)

Saisons portées: 1994-95

Joueurs notables dans ce kit: Jurgen Klinsmann (photo), Teddy Sheringham, Gheorghe Popescu

Pensez à la saison complète de Klinsmann à Tottenham (il reviendrait en prêt en 1997-1998 pour aider le club à éviter la relégation) et vous penserez probablement à lui dans le kit Umbro, avec son support bleu marine et son motif de traits de pinceau violet foncé sur le devant et un bras. Le portant lorsqu’il a marqué lors de ses débuts avec les Spurs, il a célébré en se jetant au théâtre dans une riposte aux critiques de la presse britannique qui l’avait accusé de plongée.

41. COLOMBIE (domicile)

Saisons portées: Coupe du monde 2018

Joueurs notables dans ce kit: Radamel Falcao (photo), James Rodriguez, Juan Cuadrado

Adidas a décidé de passer au rétro en 2018; presque tous leurs kits de Coupe du Monde étaient des clins d’œil aux conceptions précédentes. La Colombie était une version mise à jour de leurs efforts de 1990. C’était l’un des kits les plus populaires du tournoi. Los Cafeteros a également fait aussi bien qu’en Italie 1990, atteignant les huitièmes de finale.

40. INTER MILAN (absent)

Saisons portées: 1995-96

Joueurs notables dans ce kit: Maurizio Ganz (photo), Roberto Carlos, Javier Zanetti, Paul Ince

Pas une saison mémorable pour l’Inter qui a terminé septième, comptait trois entraîneurs et a quitté la Coupe UEFA au premier tour pour Lugano. Mais ils ont tout fait resplendissant dans leur kit blanc avec des panneaux jazzy noirs et bleus sur les épaules qui avaient des flashs de leur badge en or.

39. VISSEL KOBE (domicile)

Saisons portées: 2020

Joueurs notables dans ce kit: Andres Iniesta (photo), David Villa

Ces diamants marron et blancs montrent que les innovations dans les maillots de football sont encore possibles en 2020. Le club japonais Vissel Kobe n’avait jamais eu ce motif de diamant sur leur kit auparavant, mais portait ce look pour la première fois en janvier pour leur affrontement final avec la Coupe Emperor Cup avec Kashima Bois. Cela a fonctionné car ils ont gagné 2-0, bien qu’ils aient pu avoir plus à voir avec Iniesta et Villa jouant pour eux.

38. TOTTENHAM HOTSPUR (maison)

Saisons portées: 1985-87

Joueurs notables dans ce kit: Glenn Hoddle (photo), Chris Waddle, Diego Maradona

Lorsque Hummel est devenu le fabricant de kits Spurs en 1985, ils ont fait sensation en contournant près d’un siècle de tradition avec l’introduction de la marine à l’avant du kit. Les chevrons Hummel classiques étaient là aussi, le long du bras. Ils ont changé le short de marine à blanc, ce qui était un autre grand départ. Et non, ce n’est pas une faute de frappe, Diego Maradona a vraiment joué pour Tottenham dans ce kit, lors du témoignage d’Ossie Ardiles contre l’Inter Milan en mai 1986.

37. REAL MADRID (domicile)

Saisons portées: 1994-96

Joueurs notables dans ce kit: Fernando Redondo (photo), Clarence Seedorf, Raul, Fernando Hierro, Michael Laudrup

This kit is all about manufacturer Kelme, a tiny Spanish company more known for its cycling apparel that supplied shirts for European football giants. Their iconic little paw print down the sleeves is certainly distinctive. Kelme now provide kits for Premier League side Watford.

36. GREMIO (home)

Seasons worn: 1963

Notable players in this kit: Everaldo (pictured)

Gremio’s club colours were originally inspired by those of English club Exeter City. After various different versions, they landed on black-and-blue stripes with white piping in 1928. The gold star above the Porto Alegre-based club’s crest is in honour of legendary full-back Everaldo, who won the World Cup with Brazil in 1970.

35. LIVERPOOL (away)

Seasons worn: 1995-96

Notable players in this kit: Steve McManaman (pictured), Robbie Fowler, John Barnes, Jamie Redknapp

Liverpool first had a taste of green as their away kit four years earlier but really pushed the boat out with this quartered kit design. They wore this kit in the 1996 FA Cup final defeat to bitter rivals Manchester United. However, it is the awful cream suits worn by Jamie Redknapp, David James and the rest of Liverpool’s « Spice Boys » upon arriving at Wembley that live longest in the memory from that day.

34. AS MONACO (home)

Seasons worn: 1984-85

Notable players in this kit: Daniel Bravo (pictured), Philippe Anziani, Bernard Genghini

Monaco’s distinctive kit template was designed by Oscar-winning actress Grace Kelly, who became Princess Grace of Monaco when she married Prince Rainier III in 1956. Her royal duties included designing the fledgling AS Monaco’s kit, changing their red-and-white stripes to the diagonal they wear today. It had an instant impact, as they won their first French championship a year later. This 1985 version by Adidas is one of the best incarnations.

33. RAYO VALLECANO (third)

Seasons worn: 2015-16

Notable players in this kit: Pablo Hernandez (pictured), Razvan Rat, Bebe

A club known for their strides toward social justice, Madrid-based Rayo put a rainbow on their 2015-16 third kit, with each colour representing a different marginalised group in society. Red for those tackling cancer, orange for disabled people, yellow for « those who have lost hope, » green for people striving to protect the environment, blue for those fighting against child abuse and pink for the victims of domestic violence, while the rainbow itself was support for the LGBT community. They donated €7 from the sale of each shirt to charities fighting for each cause.

32. AC MILAN (home)

Seasons worn: 1990-92

Notable players in this kit: Marco van Basten (pictured), Ruud Gullit, Frank Rijkaard

Milan’s clubs must surely be the most consistent purveyors of quality uniforms out there, perhaps no surprise as they are based in one of the world’s fashion capitals. This one, from 1990 to ’92, with its untouched black-and-red stripes echoed in the collar and tiny Adidas trefoil, is an exemplary incarnation of one of world football’s most iconic kits.

31. ARGENTINA (away)

Seasons worn: World Cup 1986

Notable players in this kit: Diego Maradona (pictured), Jorge Valdano, Daniel Passarella

Look away now, England fans, it’s the kit that Diego Maradona wore when he punched the ball into Peter Shilton’s goal and somehow got away with what would become known as his « Hand of God » goal. Maradona also scored one of the greatest solo goals ever a few minutes later. And, according to FIFA, the story behind this particular shirt also involves Maradona. Argentina coach Carlos Bilardo decided the blue cotton Aertex shirts would not be comfortable in the scorching sunshine of Mexico City. So, hours before the game, he instructed one of his coaches to head to a local sports store and buy something lighter. The coach brought back two blue kits and Maradona got to decide. He pointed to one and said: « That’s a nice jersey. We’ll beat England in that. »

30. CORINTHIANS (third)

Seasons worn: 2018-19

Notable players in this kit: Mateus Vital (pictured), Douglas, Jadson, Gabriel

When football meets Formula 1. Motor racing legend Ayrton Senna was a big Corinthians fan, and in 2018, the Sao Paulo club released a third shirt honouring the 30th anniversary of the Formula 1 racing legend’s first world championship, an event still cherished by Brazilians. The kit included the trademark black and gold of Senna’s Lotus F1 cars, 41 golden lines representing the number of victories he achieved and his signature in place of a sponsor across the front.

29. UNITED STATES (away)

Seasons worn: World Cup 1994

Notable players in this kit: Alexi Lalas (pictured), Cobi Jones, Roy Wegerle, Eric Wynalda

When the World Cup rocked up to the U.S. in 1994, Adidas and U.S. Soccer wanted to produce a memorable kit for the hosts. They certainly managed it with this shirt that is supposed to look like denim — and, originally was intended to be made of denim. When the players were shown it, Lalas assumed it was a prank, later admitting: « I’d be lying if I said people weren’t looking around for the hidden camera. » And yet, the denim print (which was literally photocopied from the original design) with floating stars has since come to represent that tournament perfectly: unapologetically brash, wild and memorable.

28. BARCELONA (away)

Seasons worn: 1995-97

Notable players in this kit: Ronaldo (pictured), Pep Guardiola, Luis Figo, Hristo Stoichkov, Luis Enrique

This jersey’s teal oblongs with red and blue flourishes, matched with classic Kappa logo down the sleeves, ensured Ronaldo looked good during his one season at Barcelona, when he won the FIFA World Player of the Year award for the first time.

27. AUSTRALIA (home)

Seasons worn: 1990-93

Notable players in this kit: Robbie Slater (pictured), Kevin Muscat, Tony Vidmar, Ned Zelic

Just as great art isn’t always appreciated in the artist’s lifetime, this abstract kit was widely derided upon its release but has gone on to become a cult classic. Designed by KingRoo, each jersey was actually slightly different from the last as they weren’t able to regulate the print across a range of sizes. At the time, opposition players refused to swap shirts after games, but Aussie fans have since come to love what they have dubbed the « spew shirt » due to its unruly brushstrokes and bright colours. The Socceroos qualified for the 1992 Olympics, where they just missed out on bronze, wearing it.

26. JAPAN (home)

Seasons worn: World Cup 1998

Notable players in this kit: Hidetoshi Nakata (pictured)

Flames on the arms. Flames on the actual arms. Japan started using that distinctive motif on their kit in 1996. Asics provided the kit for the 1996 Olympics, but Adidas became the kit sponsor for the 1998 World Cup and stuck with the same design.

25. AJAX (home)

Seasons worn: 1994-95

Notable players in this kit: Frank Rijkaard (pictured), Patrick Kluivert, Edgar Davids, Marc Overmars, Clarence Seedorf

Ajax have such an iconic kit that you could pick one from any season and it would make the list. The 1994-95 season was just as good for Ajax on the pitch — they won the Champions League, Eredivisie and Johan Cruyff Shield — as it was for their kits. The Amsterdam giants kept the distinctive sponsor logo of Dutch bank ABN-AMRO turned on its side until 2008.

24. LAZIO (home)

Seasons worn: 1998-99

Notable players in this kit: Christian Vieri (pictured), Roberto Mancini, Diego Simeone, Pavel Nedved, Juan Veron

Around the turn of the century, Lazio had some great players in some superb kits. But this one, with its black band across the chest, was so good they recommissioned this season to mark the club’s 120th anniversary. Back in 1999, they won the Supercoppa Italiana, UEFA Cup Winners Cup and came in second in Serie A before going on to win the league the following year.

23. WEST HAM UNITED (home)

Seasons worn: 1999-2001

Notable players in this kit: Paolo Di Canio (pictured), Trevor Sinclair

For those who saw it at the time, it’s impossible to look at this West Ham kit without thinking of *that* Di Canio goal against Wimbledon. The mercurial Italian scored 47 Premier League goals in his 3½ years wearing claret and blue. He is still clinging on to that club record with Hammers captain Mark Noble just one goal behind him.

22. MANCHESTER UNITED (away)

Seasons worn: 1990-92

Notable players in this kit: Mark Hughes (pictured), Paul Ince, Brian McClair, Dennis Irwin

This snazzy blue-and-white zigzag design has aged remarkably well. United were on the cusp of greatness at the time having just won the FA Cup, their first trophy under Sir Alex Ferguson, and in the two years with this away kit, they won the Cup Winners’ Cup, League Cup and European Super Cup. The following season, they won the first of their 13 league titles under Ferguson.

21. AS ROMA (third)

Seasons worn: 2019-20

Notable players in this kit: Justin Kluivert (pictured), Edin Dzeko, Chris Smalling

This kit somehow manages to be incredibly retro but also very modern at the same time. From the chunky collar to the old-school Nike logo, this shirt ticks every box for your kit-loving millennial. There is a subtle pattern in the fabric that features elements of several iterations of Roma’s badge, including the iconic Lupetto (« little wolf ») and the club’s initials.

20. SANTOS (home)

Seasons worn: 1963-66

Notable players in this kit: Pele (pictured)

Shortly after Santos were founded in 1912 their owners decided to change the club’s colours from white, azure blue and golden lemon to a simpler white with black trim. Thank goodness they did. This mid-’60s kit, with its plunging V-neck and eye-catching black badge, was worn with distinction by a young lad called Pele.

19. PALERMO (home)

Seasons worn: 2014-15

Notable players in this kit: Paulo Dybala (pictured)

Get ready for the most poetic colour choice of any team ever. Palermo had previously worn red-and-blue shirts, but Count Giuseppe Airoldi, a prominent founding member of the club, suggested pink and black as they are « colours of the sad and the sweet » and would suit a football team with « results as up and down as a Swiss clock. » You could pick any Palermo kit really, but this one from 2014-15 wins it for us.

18. BARCELONA (home)

Seasons worn: 1976-78

Notable players in this kit: Johan Cruyff (pictured), Johan Neeskens

Barcelona do red-and-blue better than any other. At the time of this kit there were no sponsors (which Barca resisted all the way into the 21st century) or even kit manufacturer logos. The only thing that seemed to change was the collar, which went from V-neck to rounded and back again. Barca didn’t win much during this period, despite having the likes of Cruyff and Neeskens in their ranks, but they looked great nonetheless.

17. ITALY (home)

Seasons worn: Euro 2000

Notable players in this kit: Alessandro Del Piero (pictured), Francesco Totti, Alessandro Nesta, Fabio Cannavaro, Paolo Maldini

The ’90s was a decade of near-misses and disappointments for Italy on the pitch, but it gave them some incredible kits, and that continued into the new millennium with their much-hyped Euro 2000 shirts. The Azzurri went from Nike back to Italian brand Kappa, who started the trend for slimmer-fitting shirts with these skin-tight « Kombat » kits. The players all wore one size up to get a comfy fit and it nearly paid off as they reached the Euro 2000 final, but lost in extra time to world champions France.

16. BARCELONA (away)

Seasons worn: 1975-76

Notable players in this kit: Johan Neeskens (pictured), Johan Cruyff

Back to Barcelona for this iconic away strip, which proudly displays the club’s heritage with the colours of Catalonia’s Senyera flag — yellow, red and blue — into a classic sash. This colour combination has been used a fair few times since, including another sash design this season, but the stripped-back ’70s version with red-and-blue cuffs and no collar can’t be beat.

15. BOCA JUNIORS (Home/Away)

Seasons worn: 1981-82

Notable players in this kit: Diego Maradona (pictured)

Maradona only spent one season at Boca Juniors at the start of his career (he would return toward the end), but what a season. He helped them to the Argentina title and a 3-0 win over archrivals River Plate in his first Superclasico. He did it all in this Adidas kit, with its thick yellow band, no sponsor and four stars bearing the initials « CABJ » (Club Atletico Boca Juniors). The club originally played in sky blue, but settled on blue and yellow in the early 20th century after taking inspiration from the Swedish flag flying on a ship docked in the Buenos Aires port of La Boca.

14. PARMA (home)

Seasons worn: 1998-99

Notable players in this kit: Fabio Cannavaro (pictured), Juan Veron, Lilian Thuram, Hernan Crespo

Parma were historically a relatively small and unsuccessful Italian club, but they burst on to the scene in 1990 by landing promotion to the top flight for the first time. Over the next decade they won seven trophies including both the UEFA Cup and Coppa Italia in 1998-99, though this marked the first time they had ever worn yellow-and-blue hoops. Their traditional home kit of white shirts with blue-and-yellow trim or a navy cross was originally influenced by Juventus. But as the Turin giants had become their Serie A rivals in the ’90s, Parma made the change, as they wanted to forge their own identity.

13. NEWCASTLE UNITED (home)

Seasons worn: 1995-97

Notable players in this kit: David Ginola (pictured), Alan Shearer, David Batty, Les Ferdinand, Faustino Asprilla

There is so much to love about this shirt; the black-and-white « bar code » stripes, that button-up collar that went halfway down the shirt, the sponsorship by Newcastle Brown Ale. Newcastle twice came close to winning the Premier League in this kit, and it was also their home kit at the time when Kevin Keegan had *that* outburst live on TV. He, and Newcastle, were never quite the same after that, and neither were the Magpies’ kits.

12. JUVENTUS (away)

Seasons worn: 1995-96

Notable players in this kit: Fabrizio Ravanelli (pictured), Alessandro Del Piero, Gianluca Vialli, Antonio Conte

It’s a tradition in Italian football that when you’ve won your 10th Serie A title you get to have a golden star on your jersey. Most teams put them modestly above their badge, but when you’re as confident as Juventus, why not slap giant stars on your shoulders? That’s exactly what shirt makers Kappa did for two seasons from 1994 to 1996, a spell where they won four trophies, including the Champions League in 1996. That shirt, with Sony replacing Danone as shirt sponsor, and the Scudetto badge under two more little gold stars rather than the Juventus logo, was sheer perfection.

11. ARGENTINA (home)

Seasons worn: World Cup 1982

Notable players in this kit: Ossie Ardiles (pictured), Diego Maradona, Mario Kempes, Daniel Passarella

Not a vintage World Cup for defending champions Argentina, as they were knocked out in the second group stage, but the kit they wore doing so was their best. The Albiceleste (white and sky blue) stripes had a new Argentina crest for that tournament and, unusually, squad numbers assigned in alphabetical order. Attacking midfielder Ossie Ardiles was No. 1 and goalkeeper Ubaldo Fillol took No. 7. A 21-year-old Maradona should have been No. 12 but was given his preferred No. 10, with Patricio Hernandez having to give that up.

10. ENGLAND (third)

Seasons worn: 1991

Notable players in this kit: Dennis Wise (pictured), John Barnes, Gary Lineker

The only kit in the ranking that is more famous for being in a music video than worn on the pitch. New Order’s Bernard Sumner has actually worn this shirt as many times as the England players after he donned it in the video to « World In Motion, » England’s official 1990 World Cup song that included Barnes rapping. The blue jersey, with its multi-layered rhombus pattern, was officially the third kit for the tournament and was never worn in Italy. It was only ever worn once, for a Euro ’92 qualifier in Turkey a year later. England won 1-0, making Wise the only player to ever score a goal in this shirt.

9. NETHERLANDS (home)

Seasons worn: World Cup 1978

Notable players in this kit: Johan Neeskens (pictured), Johnny Rep, Wim Jansen

Netherlands were one of the first teams to adopt Adidas in the early ’70s. Their striking orange kit with black trim has become iconic. While the team wore these tops with the classic three stripes down the arms, Cruyff’s only ever had two stripes because of a clash with his personal Puma deal. That was not an issue at the 1978 World Cup, as Cruyff didn’t go to Argentina. Despite guiding the Dutch to the finals, he quit international football after a terrifying kidnap attempt at the family home when he was held at gunpoint. Netherlands made the final but lost to the hosts.

8. JUVENTUS (home)

Seasons worn: 1985-86

Notable players in this kit: Michel Platini (pictured), Gaetano Scirea, Michael Laudrup

No one is better known for black-and-white stripes than Juventus, even though they got the design from English club Notts County back in 1903, having previously worn pink kits that kept fading in the wash. The best has to be this one from the mid-’80s. And in Platini, a star to do the Bianconeri kit justice, two stars to represent more than 20 league titles, giant collar, bold sponsor logo of Italian heating systems supplier Ariston, and the Kappa icon. They won Serie A for the 22nd time wearing this, and Platini retired a year later.

7. ARSENAL (away)

Seasons worn: 1991-93

Notable players in this kit: Ian Wright (pictured), Tony Adams, Paul Merson

Arguably the most memorable English kit of the ’90s was another that made the journey from figure of fun to cult classic. Known as the « Bruised Banana, » which sounds more like a wrestling move than a football shirt, the jersey took its nickname from its strong black-and-yellow horizontal zigzag. Arsenal won the FA Cup and League Cup with stars like Wright wearing it, and it is linked inextricably with that success. Arsenal released a new version last summer. Such was the appetite among supporters that the club’s website crashed within minutes of it going on sale.

6. CRYSTAL PALACE (away)

Seasons worn: 1975-77

Notable players in this kit: Dave Swindlehurst (pictured), Peter Taylor

We’ve had a lot of sashes on this list, but the team most associated with it in England is probably Crystal Palace. They are the only team in this ranking to feature while playing in the third tier, as they were in 1976 when they first wore this classic red-and-blue sash on white. It was designed by flamboyant manager Malcolm Allison, who had also changed the club’s colours from claret and light blue to scarlet and royal blue three years earlier. They played in the FA Cup semifinals, the last team from that far down the league to do so, wearing this away kit. It was so popular they made it their home kit for the following season, and within two years were in the top flight. The club badge and kit-maker logo swapping sides just adds to the magic.

5. PERU (home)

Seasons worn: World Cup 1978

Notable players in this kit: Teofilo Cubillas (pictured)

The global pioneers of the sash were Peru, with a look so iconic it is now woven into the country’s fabric. According to Peruvian historian Jaime Pulgar-Vidal Otalora: « The national team’s jersey has been part of Peru’s identity, so much so that many think it’s a national symbol. » Peru have been wearing a red sash on white since the 1936 Olympics in Berlin, but it was the 1970 World Cup — the first on colour TV — that brought it to the masses. However, it was the 1978 tournament in Argentina where they had their first official kit-maker in Adidas, and they really nailed it.

4. BRESCIA (away)

Seasons worn: 2003-04

Notable players in this kit: Roberto Baggio (pictured), Luigi Di Biagio

This kit is iconic for two main reasons; the « V » on the front and man who wore No. 10 on the back. This was Baggio’s last season as a footballer after a 22-year career and the 36-year-old led Brescia to 11th in Serie A, scoring 12 goals in 26 games. Their kits that year were made by Kappa and, while it was the classic white chevron on blue for the home kit, it was the away kit that caught the eye. Combined with Baggio’s multi-coloured captain’s armband and that ponytail, the kit was a classic. The designs stems back to 1927 when they added « V » so that the team could use a new stadium that was built for another team called Virtus. Brescia retired his No.10 shirt after this season, and quite right too.

3. DENMARK (home)

Seasons worn: World Cup 1986

Notable players in this kit: Michael Laudrup (pictured), Morten Olsen

Hummel’s bold design for Denmark’s 1986 World Cup campaign was initially met with anger but is now beloved. It quickly became known as the « Carnival Suit » among indignant journalists, with one, Per Hoyer Hansen, saying: « Others would use such rags for kitchen drapes. » The players were less damning, with captain Morten Olsen calling it « a breath of fresh air. » It didn’t matter what they thought, as the Danish fans in Mexico absolutely loved the white-and-dark red pinstripe blocks with chevrons down the arms, decking themselves out in homemade pinstripes. The template was later adapted for Aston Villa, Southampton, Coventry City, Feyenoord and Sporting Lisbon but the Danes wore it best.

2. NAPOLI (home)

Seasons worn: 1985-86

Notable players in this kit: Diego Maradona (pictured)

Some kits are synonymous with a single player, and with any mid-’80s Napoli shirt, it can only be one man you think of: Maradona. He arrived in Naples in 1984 after a tumultuous two seasons at Barcelona, and within three years had led the Azzurri to their first ever championship. The light blue, short-sleeved, polo-style home shirt sponsored by chocolate bar Mars may be the one everyone remembers, it was actually the kit bearing the name of pasta sauce-makers Buitoni that they were wearing when they lifted their first title in 1987.

Note the lovely switch of the Napoli badge and kit-maker Ennerre. They were the company of former footballer Nicola Raccuglia, who pioneered designs that were more like casual clothes. He made most top Italian clubs’ kits during this period and used his initials on the kits instead of a logo (Ennerre literally translating as « NR » in Italian).

1. SAMPDORIA (home)

Seasons worn: 1990-92

Notable players in this kit: Roberto Mancini (pictured), Gianluca Vialli, Pietro Vierchowod, Attilio Lombardo

A fourth Italian kit in the top 10 and an instantly recognisable one to top our ranking. Sampdoria might not have the trophy haul of Juventus or Milan, but they have this incredible shirt to make up for that. The white, black and red band across the torso on a blue shirt is a nod to the club’s origins with a merger between two teams; Sampierdarenese (red and black) and Andrea Doria (white and blue with a shield bearing a St. George cross).

This particular Asics kit was also worn during Samp’s most successful period, during which they won their first and only Scudetto. That silhouette on the shoulder is of Baciccia, whose name is derived from the Italian name for John the Baptist, the patron saint of both sailors and the city of Genoa. He was unveiled in 1980 and referenced, bizarrely, by Donald Duck in the pages of Topolino, a licensed Disney comic sold by Panini. Baciccia was placed on the sleeves by Errenne (him again) in 1980, leaving space for the Italian shield that teams who have won the Scudetto get to wear the following season on the chest, as Mancini is modelling here.

Comment les joueurs et les entraîneurs gèrent le silence

Atlantis vs Warrior Force – Le combat final pour les masques est-il prêt?