Conmebol a avancé de l’argent pour Libertadores à Colo Colo et UC »Soccer press

Jeudi 26 mars 2020

L’organe directeur du football sud-américain a décidé que les clubs qui concourent dans les Libertadores et la première phase des groupes sud-américains peuvent accéder jusqu’à 60% de leurs droits pécuniaires à l’avance, afin d’atténuer les conséquences économiques du coronavirus.

Dans la gamme des effets de la pandémie de coronavirus, l’un des plus évidents concerne l’économie. Les clubs de football, qui ont vu leur activité complètement paralysée, ont dû trouver des moyens d’éviter de subir si durement le poids de la situation.

Et maintenant, la Conmebol a également fait équipe avec les équipes du continent. Par une déclaration, l’organe directeur du football sud-américain a confirmé qu’il autoriserait les clubs en phase de groupes, à la fois la Copa Libertadores et la Coupe d’Amérique du Sud, à accéder à l’avance à un pourcentage de leurs droits pécuniaires par participation. .

A travers le document, diffusé par les chaînes officielles de Conmebol, on peut lire que «les clubs peuvent demander un acompte exceptionnel pouvant aller jusqu’à 60% de leurs droits de participation. Cela permettra aux clubs de planifier leurs besoins financiers avec plus de garanties ».

Un argent qui sera sûrement bien reçu par les équipes. Dans le cas des clubs chiliens, cette mesure peut bénéficier à la fois à l’Université catholique et à Colo Colo, les deux représentants nationaux de la Copa Libertadores.

Selon le président de la Conmebol, Alejandro Domínguez, «de telles situations nécessitent des réponses agiles et exceptionnelles, visant à la fois à préserver la santé de la grande famille du football; de réduire autant que possible l’impact économique de l’interruption des compétitions ».

CONMEBOL prévoit des paiements aux clubs pour atténuer l’impact de Covid-19

🔹 https://t.co/4ESxBUIFMW

– CONMEBOL.com (@CONMEBOL) 26 mars 2020