La Fédération italienne de football prévoit de «revenir à l’action» au cours de la

Le président de la Fédération italienne de football (FIGC), Gabriele Gravina, a montré ce jeudi son souhait de pouvoir reprendre les championnats, si la situation avec le coronavirus le permet, au mois de mai et en essayant de prolonger l’achèvement possible fin juillet, excluant de lier deux saisons consécutives et une Serie A avec 22 équipes.

26/03/2020

Agir à 20h51

CET

sport.es

Aujourd’hui, la date limite est le 30 juin, mais nous attendons les communications de l’UEFA et de la FIFA, et pour nous, l’idéal est d’imposer une date limite autour du 30 juillet, à partir de mai.“il a noté Gravina à «Sky Sport Italia».

Quoi qu’il en soit, le leader a clairement indiqué qu’ils devaient s’en tenir à ce que les autorités ordonnaient. “Si nous ne pouvions pas aller au-delà du 30 juin, nous ferons une série de réflexions pour sauver la valeur des compétitions sportives de ce qui a été réalisé sur le terrain, mais c’est une hypothèse à laquelle nous n’avons pas encore prêté attention “, at-il réfléchi.

Les émotions du calcium pourraient durer jusqu’à fin juillet | .

Quoi qu’il en soit, même si c’est “une période difficile “, le président de la FIGC reste “optimiste”, bien qu’il ait également exclu que la fin de cette saison puisse être “liée” à 2020-2021. “Nous finirions par nous engager tous les deux et n’oublions pas que la Coupe Euro aura lieu en juin”, a-t-il déclaré.

“J’aime être uni à l’idée que le championnat doit se terminer, mais le football italien ne vit pas seulement de l’attribution du titre de champion. Il y a beaucoup de tournois, il faut attribuer des places en Europe, des promotions, des relégations. Non J’ai le don d’infaillibilité pour prendre des décisions, je suis convaincu que l’UEFA et la FIFA donneront une indication claire sur la façon de poursuivre les championnats “, a-t-il déclaré, avertissant qu’ils ne voient pas une série A avec 22 équipes possible.

D’autre part, il a confirmé avoir mis à la disposition des autorités du pays le Centre technique de Coverciano où se concentrent les différentes équipes «azzurri» pour aider à lutter contre le coronavirus qui sévit dans le pays. “C’est le vrai visage du football. Nous sommes prêts à mettre toutes nos énergies à disposition pour cette voie dans laquelle nous devons tous gagner ensemble”, a-t-il déclaré.