La Palmese reprend le pic solitaire, un super Merola à Virtus Avellino ne suffit pas

PALMA CAMPANIE (NA). Course aux mille émotions le dernier week-end du championnatExcellence Campania groupe B, le Palmese 1914 entre les murs il trouve les trois points à 96 ‘grâce à un scintillement du capitaine Romano et surmonte un naïf Virtus Avellino. En première mi-temps, l’Irpinia a donné un but aux Rossoneri, récupéré avec Merola puis est resté en dix pour une faute de réaction de Cucciniello et s’est effondré à la fin.

IRPINI DOWN, ROSSONERI SEULEMENT EN HAUT

Troisième défaite consécutive pour les hommes de M. Della Rocca (expulsé dans les minutes de récupération pour les manifestations) qui en 2020 n’a pas encore réussi à marquer des points pour déplacer un classement qui redevient déficitaire. Les Rossoneri profitent plutôt de l’arrêt de la Polisportiva Santa Maria et montent à +2 en tête du classement.

Ph Virtus Avellino, contre Palmese

UN-DEUX ROSSONERO, SHORTEN MEROLA

Le jeu est très bloqué dans les premières minutes et la première conclusion arrive à 13 ‘avec un tir de Cozzolino qui se termine haut sur la barre transversale. A 20 ‘, cependant, Palmese passe grâce à une grave amnésie de la défense virtuose qui ne parvient pas à balayer le ballon et offre à Ciccone l’occasion de le rentrer en profitant de l’indécision de Parisi et de ses compagnons. La Palmese met le jeu en sommeil et frappe dans les 38 ‘directement à partir d’un coup franc, avec Mascolo battant Parisi encore une fois pour le double avantage. Dans les 5 dernières minutes de la première mi-temps, vous ne vous attendez pas au Virtus. Action verticale du manuel, Merola prend le hors-jeu et brûle le capitaine Romano, atterrit dans la zone de conquête et transforme la pénalité qui raccourcit les distances.

Ph Virtus Avellino, but Merola

PARI VIRTUS, SUPER MEROLA

Virtus prend le terrain avec la bonne attitude et atteint l’égal à 57 ‘. Grand jeu de Merola qui vole, dirige Petrarca et a tiré avec un tir du pied gauche qui frappe à l’intersection des pôles. L’inertie du jeu pourrait changer en faveur des invités, mais le tir de Cucciniello frappe l’autre côté de la barre transversale après une déviation de Santangelo qui n’a pas été reconnue par l’arbitre. Et voici la deuxième naïveté de la course pour les Irpins qui à 63 ‘perdent Cucciniello pour une faute de réaction sur Petrarch. Le jeu s’enflamme, Cozzolino est averti pour des protestations répétées à 65 ‘. Premiers changements, cartons jaunes d’un côté et de l’autre, puis à 73 ‘touche le triplé Merola, tir dévié en corner par la défense de Rossoneri. En finale, les invités perdent leur meilleur homme, blessé à Merola.

Ph Virtus Avellino, but Merola vs Palmese

VICTOIRE TRIS ET PALMESE

Embarquement du Palmese, dont le noir et blanc dans leur surface de réparation mais sans produire d’occasions significatives. A 80 ‘M. Della Rocca remplace un Da Silva évanescent pour Nicodème qui va gonfler l’arrière virtuose. La course se dirige vers la fin mais les 6 minutes de récupération offrent un dernier espoir aux hôtes. Frissons à 91 ‘lorsque Mascolo frappe la partie supérieure de la barre transversale, mais ce n’est qu’à 95’ que Palmese parvient à prendre les devants avec le capitaine Romano, laissé seul pour remettre le ballon en finale 3-2.

Auteur:
Gerardo De Fabrizio