LIVE TMW – Sassuolo, De Zerbi: “Nous pouvons gagner 3-4 matchs de suite. VAR? Il y a de la confusion”

Direct écrit sur TUTTOmercatoWEB.com. Appuyez sur F5 pour mettre à jour!

13h15 – Veille de Sassuoloparme, match programmé demain au Stade Mapei de Reggio Emilia à 15h. Roberto De Zerbi, Entraîneur de Sassuolo, présente le match en répondant aux questions des journalistes dans la salle de presse du Mapei Football Center. Départ prévu à 13h30.

13.31 – La conférence de presse commence.

Le moment de forme, de performance de Sassuolo est-il le meilleur jamais vécu?
“Comme un point sûr, pour cette année. En tant que performance, je pense qu’après Lecce, tous sauf Udine, nous avons réussi. La période des tirages avec la Juve et Milan, tous de très bons matchs. Au niveau des points, nous collectons ce avant que nous ne prenions pas et ce n’est pas un hasard. A Ferrare, le sentiment était que nous aurions gagné le match, même à 10 minutes de la fin. Je m’attendais à un but à la fin parce que l’esprit était bon, la lecture du jeu. A partir de demain commence un nouveau jeu , nous repartons de 0-0. Nous jouons contre la révélation du championnat avec Vérone, nous avons 3 points de retard et nous voulons faire un grand match aussi parce que tout le monde court derrière et nous devons regarder avec une grande attention ce qui se passe derrière “.

Le match aller ne l’a pas satisfaite pour la performance. Comment affrontez-vous Parme?
“Nous nous affrontons en essayant d’améliorer notre potentiel. Parme est une équipe experte et organisée, elle a de l’individualité et elle est difficile à battre, dit le championnat. Nous devons jouer un jeu de grande qualité et d’intelligence, si nous voulons gagner.”

Comment va l’équipe? Obtenez quelqu’un?
“Nous allons bien. Traoré sera absent quelques semaines pour une entorse de la cheville. Djuricic est de retour, Defrel va bien et pourrait recommencer depuis le début. Marlon vient sur le banc, a augmenté le travail avec l’équipe mais n’est pas encore prêt. Chiriches reste s’entraînant séparément, dans une semaine ou deux, il devrait être de retour avec le groupe. “

Faisons un pas en arrière, revenons à la victoire avec SPAL. Au but de Boga, il exultait sauvagement: qu’y avait-il dans cette course?
“Je me garde, sinon je le ferais à chaque but. En course, il y avait le fait d’avoir fait un but important, d’avoir gagné un match après en avoir perdu beaucoup en récupération, avec un jeu de qualité, avec une attaque sur l’espace de Boga, il y avait un peu de satisfaction “.

Il y a beaucoup d’enthousiasme, il y a de l’euphorie pour les 10 points en 4 courses, les deux victoires consécutives, les classements courts, surtout en levant. Quelle approche avez-vous utilisée avec les enfants pendant la semaine? S’est-il déguisé en pompier ou a-t-il alimenté davantage cet incendie?
“J’essaie d’être réaliste. Lecce a gagné à Naples et tout le monde peut marquer des points avec tout le monde. Ayant une jeune équipe, nous devons être très prudents pour ne pas nous démoraliser lorsque les choses ne viennent pas, mais nous ne devons pas dépasser les lignes lorsque les résultats arrivent. Cette équipe peut gagner 2-3-4 matchs de suite, il faut y aspirer et ne pas penser que 10 points en 4 matchs emportent l’envie de marquer des points ou nous suffit, il faut continuer car devant nous on a des équipes de notre niveau, donc si elles sont devant nous cela signifie que quelque chose de mieux qu’ils font et nous devons donc pousser. “

Dans la première étape, Parme vous rabaissait peut-être même en termes d’esprit. Le jeu de D’Aversa est ennuyeux.
“Je ne pense pas que nous allons manquer le rendez-vous demain. Nous allons bien, nous nous entraînons bien, nous ne manquons pas une séance d’entraînement. Le match de demain est insidieux. Rencontrer Parme est difficile pour tout le monde. Tout le monde joue avec ses armes mais je pense que nous sommes sur la bonne voie ce qui conduit à devenir une vraie équipe. Peut-être que nous retomberons à l’avenir mais du point de vue des résultats car depuis longtemps il y a l’esprit, l’humilité de préparer les matchs et je ne suis pas inquiet, sinon inquiet en général sur le jeu ».

Il y aura alors le bon courage.
“Nous l’avons toujours mis. Parfois, nous avons été moins prudents, lucides, superficiels et après que vous en ayez payé cher. Depuis que j’y suis, nous avons toujours essayé de faire le jeu, peut-être mal joué mais l’esprit était d’essayer de le faire.” Nous n’avons pas toujours fait attention et nous n’avons pas toujours été avec la bonne tête, l’équipe est jeune et peut avoir une concentration alternée, Parme ne fait pas d’erreurs dans les jeux mais a des caractéristiques différentes “.

Demain Gervinho reviendra: avez-vous pensé à des précautions particulières?
“Gervinho est un grand joueur, il est un danger pour toutes les équipes. Il y a Caprari, ils ont Cornelius, ils sont très forts.”

Au cours de la semaine, Parme s’est plainte des arbitres: craignez-vous les conséquences? Que pensez-vous du défi pour le VAR?
“Mariani est une garantie, je n’ai pas ces problèmes. Parme s’est plainte comme nous nous sommes plaints à Gênes. Tout le monde doit essayer de faire son travail, nous partons tous de bonne foi, pas du fait que nous devons restaurer la semaine précédente, sinon ça n’a pas de sens. Sur le défi, j’ai lu que le VAR est un outil important mais maintenant il y a de la confusion et je suis d’accord, sur les handballs, sur certaines situations que le temps va corriger. Bien sûr le VAR est un outil qui améliore , nous devons alors comprendre et améliorer l’utilisation. “

13.44 – Terminez la conférence de presse.