L’UEFA exclut Manchester City de l’Europe pour deux ans

Manchester City a été exclu des compétitions européennes pour les deux prochaines saisons : “La chambre d’arbitrage de l’UEFA, après avoir examiné toutes les preuves, a conclu que le Manchester City FC a commis de graves infractions au Règlement sur les licences de clubs de l’UEFA et au fair-play financier en exagérant les revenus de ses sponsors dans ses comptes et dans les informations sur le seuil de rentabilité soumises à l’UEFA entre 2012 et 2016”, indique le communiqué de presse de l’UEFA. La sanction de ne pas participer aux compétitions européennes concerne les saisons 20-21 et 21-22.

En outre, l’organe de contrôle financier des clubs de l’UEFA (CFCB), qui accuse la ville de ne pas avoir coopéré à l’enquête, a infligé une amende de 30 millions d’euros au club anglais. La ville de Manchester pourra faire appel de la sanction devant le TAS.

Barrage contre le Real Madrid

La pénalité infligée à City n’affecte pas la saison en cours. Les huitièmes de finale contre le Real Madrid se dérouleront donc comme prévu : le match aller se jouera au stade Santiago Bernabeu le mercredi 26 février, et le match retour au stade Etihad le mardi 17 mars. Les deux matchs seront joués à 21 heures. Cependant, la dureté de la sanction peut conditionner le club anglais à une quinzaine de jours avant de se rendre à Madrid.

L’enquête

Il y a un an, l’UEFA a rouvert les dossiers de City et du PSG – qui ont tous deux reçu des sanctions financières en 2014 – après que la deuxième vague de documents Football Leaks publiée par Der Spiegel ait révélé que les deux clubs avaient bénéficié d’un traitement favorable de la part de l’UEFA qui a réduit leurs sanctions.

A l’époque, le dossier Manchester City 2014 avait été résolu en infligeant au club une amende de 20 millions d’euros. Début novembre, les journaux Football Leaks publiés par Der Spiegel ont révélé que la sanction était minime après plusieurs réunions secrètes de responsables de l’UEFA avec des responsables de Manchester City. Dans d’autres concessions, la confédération européenne aurait permis à City d’échapper au contrôle du fair-play financier pour 2,7 milliards d’euros.

L’équipe, entraînée par Pep Guardiola, estime que le processus était discriminatoire : “Manchester City est déçu mais pas surpris par l’annonce faite aujourd’hui par la chambre d’attribution de l’UEFA. Il s’agit d’une affaire initiée par l’UEFA, poursuivie par l’UEFA et jugée par l’UEFA. Ce processus discriminatoire étant désormais achevé, le club s’efforcera d’obtenir un procès équitable le plus rapidement possible et engagera donc en première instance une procédure devant le Tribunal arbitral du sport dans les plus brefs délais”, déclare la ville