Napoli-Lazio 1-0, Azzurri en demi-finale de Coupe. Deux rouges et quatre bois à San Paolo

NAPLES. Quarts de finale de la Coupe d’Italie au stade San Paolo, le Naples di Gattuso est appelé à une réaction de fierté après les dernières défaites amères du championnat. L’adversaire à son tour pour l’Azzurri est l’extraordinaire Lazio par monsieur Simone Inzaghi, de retour de onze victoires consécutives.

LES CHOIX DES MISTERS

Absences importantes des deux côtés, Gattuso contraint de renoncer à Mertens, Allan, Koulibaly et Ghoulam, tandis qu’Inzaghi doit se passer des géométries de Luis Alberto et opte initialement pour la paire Caicedo-Immobile en attaque, Joaquin Correa prêt à prendre le relais sur le banc. De 1 ‘Lobotka et Demme dans les rangs bleus, le reste des propriétaires a confirmé.

PERLA INSIGNE, CETTE ERREUR IMMOBILIÈRE

Départ sensationnel, à 2 ‘immédiatement Napoli devant grâce à un superbe jeu d’Insigne. Le capitaine bleu entre dans la zone, boit un Luiz Felipe décidément léger à l’occasion, et avec son assiette droite le place entre les jambes de Strakosha. La possession prolongée des hôtes, du mal à sortir de la Lazio, qui devient cependant dangereuse à la 7e minute avec un droit puissant de Milinkovic-Savic sur la rive de Caicedo, rejette la main d’Ospina. Au fur et à mesure que l’action progresse, Immobile le remet sur la deuxième pole où Caicedo, un Hysaj naïf qui essaie de frapper le football équatorien, et Massa ne peuvent que pointer le disque. A onze mètres de l’erreur comique d’Immobile, le super bombardier biancoceleste glisse au moment de l’impact avec le ballon et déjoue une belle chance pour le sien. Se chamaillant sur le terrain entre les joueurs, le jeu s’arrête quelques instants, l’arbitre tente de ramener le calme mais le climat est électrique sur le terrain. Invités toujours dangereux à 14 ‘avec une tête d’Immobile depuis une bonne position, ballon sur le côté.

Ph Napoli, fête de but

DOUBLE ROUGE, QUELQUES OCCASIONS

Opportunités pour Milik et Caicedo, leurs défenses respectives sont sauvegardées. Ingéniosité de Hysaj à 19 ‘, l’arrière latéral albanais étend Immobile jeté sur la contre-attaque et obtient le deuxième sacro-sainte jaune, Napoli en dix hommes. Il tente de pousser la Lazio mais ne trouve aucune lacune, à 25 ‘L’intervention de Lucas Leiva sur le ballon, l’arbitre voit une faute et avertit le Brésilien qui envoie naïvement Massa dans ce pays et obtient son deuxième carton jaune. En une demi-heure, tout s’est passé à San Paolo. Dans les phases alternées, les deux équipes essaient de faire circuler le ballon dans la phase offensive et d’appuyer haut dans la phase défensive pour ralentir la construction par le bas. A 35 ‘Milinkovic-Savic et Immobile en duel, la frappe de l’attaquant sauvée par une belle intervention de Manolas. La première mi-temps se termine sans à-coups particuliers, un blues en avance grâce à Insigne.

Ph Lazio, Lulic et Hysaj

OBJECTIF LAZIO ANNULÉ, RISQUES NAPLES

60 “depuis le début de la seconde mi-temps et frissonnant immédiatement pour la Lazio: Strakosha glisse mais parvient à économiser sur Milik prêt à réitérer sur le net. Le Biancocelesti répond par Immobile, l’attaquant reçoit de Lazzari mais est incapable de donner la bonne force à son tir, parant Ospina sans problèmes. A la 52e tentative de Di Lorenzo, l’arrière latéral s’enfuit sur l’aile mais au moment du tir trouve l’opposition de Radu. Correa entre et il y a des problèmes immédiats pour Napoli. L’Argentin crée deux situations dangereuses, mais d’abord Di Lorenzo, puis le peu de force pour conclure sur le net laissent le score inchangé. A 62 ‘à l’extérieur du réseau touché par Immobile sur les aménagements d’un corner. Une minute passe et la Lazio retrouve le match nul, annulé par l’arbitre pour hors-jeu. Le tir de Milinkovic-Savic dévié, le rebond s’achève sur les pieds d’Immobile, qui récupère le centre depuis la gauche de la surface de réparation, Ospina le touche mais le ballon sort sur le filet. Le VAR évite toute entrave à Massa et confirme la bonne décision, l’attaquant était en avance sur la ligne défensive bleue.

Ph SSC Napoli, Milik Arek

LAZIO VIVA, MILIK POLE

Les hommes de Gattuso ont du mal, qui insère Elmas pour donner une nouvelle vie à la sienne, qui est apparue en grande difficulté dans les premières minutes de la seconde moitié. Invités dangereux en succession rapide avec Correa et Immobile, visant imprécis et hors-jeu pour tout frustrer. Brusque brusque de Napoli, à 71 ‘bleu très près de doubler avec une conclusion de Milik qui s’imprime sur le poteau, le gored du Polonais trouve une touche du gardien de but puis du bois. Renversements continus devant, le public pousse le blues comme cela ne s’était pas produit depuis un certain temps et applaudit Insigne lors du changement avec Fabian. Après une bonne pause, les hommes de Gattuso ne sont plus en mesure de sortir le ballon, pousse la Lazio, qui essaie de remplir la zone avec les insertions de Milinkovic-Savic et Parolo, garde le paquet bleu en arrière éteint.

Ph SSC Napoli, Insigne et Callejon

LE FESTIVAL DES BOIS

A 83 ‘, le jeu hanté d’Immobile continue, une belle action des invités, la banque Milinkovic-Savic pour Immobile, face à face avec Ospina, frappe pleinement la barre transversale. Alors que l’action se poursuit, le milieu de terrain serbe tente la conclusion, mais la pantoufle et l’action s’estompe. 60 ”plus tard, une grande action de Napoli: à partir de la gauche, Zielinski sert Milik, l’avant-centre détient le ballon et sert Mario Rui au bon moment, le Portugais arrière droit avec sa droite frappe un croisement sensationnel des pôles. À 88 ‘toujours un bois de la Lazio, sur un corner, le ballon atteint le bord de la zone aux pieds de Lazzari, un tir dévié qui est imprimé sur le poteau. L’action se poursuit et Acerbi dépose sur le net, l’arbitre annule puis demande au VAR un avis confirmant la décision. Finale brûlante à San Paolo, actions dangereuses de Correa et Parolo, ce dernier de la tête touche le poteau. Après 5 ‘de récupération le défi se termine, fête le San Paolo, Insigne décide contre la Lazio mais combien d’émotions.