“Procès préjudiciable, peu de doutes sur le verdict”

MANCHESTER (ENG). Dans la soirée, la décision de l’UEFA Manchester City, un parcours long et articulé qui a conduit à la condamnation du club anglais, à deux ans de coupes et à une maxi amende.

PRÊT À DONNER UNE BATAILLE

Les citoyens, cependant, ne sont pas là et répondent avec force, précisant: “Nous avons toujours anticipé la nécessité de rechercher un organisme indépendant pour évaluer l’ensemble des preuves irréfutables de manière impartiale à l’appui de notre position. En décembre 2018, l’enquêteur en chef de l’UEFA a rendu public un aperçu du résultat et de la sanction qu’il avait l’intention d’imposer, avant même l’ouverture d’une enquête. Le procès de l’UEFA imparfait et constamment divulgué qu’il a supervisé signifiait qu’il n’y avait guère de doute quant au résultat qu’il produirait. Le Club a officiellement déposé une plainte auprès de l’Organe de discipline de l’UEFA, plainte qui a été validée par une décision du TAS. En bref, il s’agit d’une affaire engagée par l’UEFA, poursuivie par l’UEFA et jugée par l’UEFA. Cette procédure préjudiciable étant désormais terminée, le club procédera à un jugement impartial dans les plus brefs délais, puis, dans un premier temps, engagera la procédure devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans les meilleurs délais “.