Toto Wolff et Lewis Hamilton «n’aiment pas» les pourparlers de contrat

Date publiée: 14 février 2020

Le patron de Mercedes, Toto Wolff, a admis que lui et Lewis Hamilton «n’aiment pas» les nouvelles négociations contractuelles parce qu’ils sont amis.

Les Silver Arrows ont dominé la Formule 1 à l’ère du turbo-hybride, rassemblant les six titres de pilotes et de constructeurs proposés.

Et Hamilton a sans doute été le plus gros rouage de cette machine, remportant cinq championnats du monde depuis qu’il a rejoint l’équipe en 2013 et il entrera en 2020 avec une chance d’égaler le record de Michael Schumacher de sept titres.

Cela pourrait bien être sa dernière année aux couleurs de Mercedes – son contrat est en fin de saison et Ferrari renifle.

Mais Wolff va s’asseoir avec Hamilton alors qu’ils essaient de s’entendre sur un nouvel accord, pas qu’ils aiment les négociations.

“La dynamique est très bonne, nous nous connaissons depuis si longtemps et avons le plus grand respect les uns pour les autres”, a déclaré Wolff à Sky Sports F1 lors du lancement de la W11 à Silverstone vendredi.

«Un pilote de course connaît sa valeur et nous le savons, et de l’autre côté, Lewis est très conscient de notre position en tant qu’équipe et en tant que constructeur automobile.

“Donc, dans l’ensemble, ces discussions ne nous plaisent pas parce que nous sommes amis et très proches les uns des autres dans ce voyage actuel, mais cela fait partie du travail.”

Hamilton a donné peu de détails sur son avenir, mais a dit que le fait que Mercedes veuille qu’il reste est important pour lui.

“Il [Wolff] est un homme d’affaires incroyable, alors j’apprends beaucoup de cet homme », a déclaré le sextuple champion du monde.

«Je pense que c’est un vrai privilège d’abord de vouloir rester et de faire partie d’une grande équipe, c’est un grand sentiment.

«J’espère donc pouvoir continuer à contribuer au succès de l’équipe.»

Hamilton et son coéquipier Valtteri Bottas ont eu leur premier aperçu du W11 lors de la journée de tournage de Mercedes pour le W11 à Silverstone, et Wolff a décrit le nouveau challenger de l’équipe comme une “évolution” du W10, plutôt qu’une “révolution”.

«Il s’agit d’une évolution et non d’une révolution, mais je pense que nous avons optimisé l’ensemble du package», a-t-il déclaré.

«Tout est un peu plus soigné. Nous avons essayé de remédier à nos faiblesses de l’année dernière. Le refroidissement était un peu un problème et je pense que ce que nous voyons aujourd’hui est le résultat et je pense que la voiture est définitivement un pas dans la bonne direction. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et comme notre la page Facebook.