Face aux licenciements d’Endeavour, Dana White précise qu’aucun employé de l’UFC n’a été licencié

Étant donné la nouvelle qu’Endeavour, la société propriétaire du UFC, a licencié 250 employés en raison de la crise économique qui a propagé la propagation du coronavirus, Dana White Il est venu pour préciser qu’aucune des personnes qui ont perdu leur emploi ne travaille pour lui.

Selon Deadline, Endeavour a envoyé une lettre à ses employés expliquant qu’en raison de certaines coupes budgétaires, ils ont été contraints de licencier du personnel. Ce sont principalement des employés d’hôtel et de restaurant qui ne peuvent pas fonctionner à distance. Autrement dit, de leurs maisons.

Ceux qui parlent encore de leur emploi seront touchés car l’entreprise mettra en œuvre une baisse de salaire.

Selon un autre rapport qui a été publié dans Variety, il est mentionné que parmi les 250 personnes licenciées, il y a du personnel de l’UFC, qui a rapidement été fortement démenti par Dana White sur Instagram (via MMA Junkie).

“Cette racaille a publié une note disant” L’UFC est frappée de licenciements “, et il s’en réjouissait littéralement. Tout d’abord, ce n’est pas vrai. Je ne vous le redirai pas: la plupart de ce que vous lisez n’est pas vrai. Ces scories écrivent des mensonges et ce gars jubilait et disait des choses comme: «Dana, maintenant tu as des patrons. Vous devez confirmer avec eux avant de faire quoi que ce soit. » Non moi non. Vous ne savez rien de cette fichue situation, et vous ne savez absolument rien du sport, connard. »

Tout en reconnaissant être au courant des licenciements d’Endeavour, White a de nouveau précisé qu’aucun employé de l’UFC ne sera libéré au milieu de cette crise.

“Je l’ai déjà dit, morceau de merde. Personne ne perdra son emploi à l’UFC. Personne ne sera licencié. Cela n’arrivera pas. De l’autre côté d’Endeavour, ils ont licencié des gens. Je ne vais renvoyer personne. Cela n’arrivera pas. “