Un haut responsable de l’UFC veut que les médias MMA se taisent sur le coronavirus parce que ses combattants sont fauchés

Les combattants d’arts martiaux mixtes (MMA) sont des entrepreneurs indépendants, donc s’ils ne concourent pas, ils ne sont pas payés. Cela signifie que tous les combattants qui devaient se donner la main à Londres, Columbus et Portland vont perdre un sac “show” sur lequel ils comptaient probablement.

De plus, un combattant qui n’est pas payé ne peut pas payer ses entraîneurs ou son équipe de direction, c’est probablement pourquoi Ali Abdelaziz, chef de Dominance MMA et l’un des managers les plus prolifiques de l’industrie, veut des supporters du coronavirus mettre en quarantaine leurs lèvres.

“Certains de mes combattants me contactent parce que financièrement, ils n’ont pas d’argent pour payer le loyer, ils n’ont pas d’argent pour acheter du lait pour leurs enfants”, a déclaré Abdelaziz sur les réseaux sociaux. «Et pour vous là-bas, les médias, critiquer certains types de promoteurs parce que vous ne l’aimez pas ou que vous êtes au lit avec un autre réseau, quel qu’il soit, vous n’avez pas le droit. Vous êtes assis derrière votre bureau et écrivez ces commentaires. »

Les gens, la promotion a reporté ses cartes de combat restantes en mars le 16 de ce mois, ce qui signifie que les combattants ne sont dans les limbes que depuis 10 jours. Comment sont-ils soudainement à court de loyer? Et ne pas être un con à ce sujet, mais si votre combattant ne peut pas acheter du lait pour ses enfants, alors vous avez fait un travail de merde en tant que manager.

Personnellement, je suis impatient de retrouver le MMA sur les ondes mais en même temps, je veux m’assurer que notre soif de sports de combat ne se fait pas au détriment de la sécurité des chasseurs. La plupart des combattants sont prêts à mourir à l’intérieur de la cage et sans surprise, seraient également prêts à mourir à l’extérieur de celle-ci.

C’est pourquoi les cornermen ont des serviettes et les combats sanctionnés ont des arbitres, car parfois nous devons faire des choix difficiles pour l’amélioration du sport.

Et soyons réels ici une seconde. Si l’UFC veut mettre en scène une carte de combat, il va mettre en scène une carte de combat. Personne dans les médias du MMA ne peut rien faire pour empêcher cela et je doute que quiconque accusé de législation soit soumis à une poignée de tweets dissidents.

Mais bon, Abdelaziz doit se lever et parler pour ses combattants, je comprends.

La promotion est actuellement à la recherche d’un endroit pour accueillir son événement de télévision à la carte (PPV) UFC 249, qui aura lieu le 18 avril. Une ville et un lieu devraient être annoncés dans les prochains jours; cependant, des problèmes de sécurité ont été soulevés concernant le transport de combattants pendant une pandémie mondiale.

“Vous ne pouvez pas parler en leur nom”, a déclaré Abdelaziz. «S’ils sont en bonne santé et prêts à se battre, ils peuvent se battre. Beaucoup de ces combattants sous contrat ont besoin de combats. Devinez quoi, si quelque chose ne va pas, qui va être poursuivi? Qui va avoir des ennuis? Laissez les être. Les combattants doivent être payés pour subvenir aux besoins de leur famille. S’il vous plaît, si vous n’avez rien de positif à dire, ne le dites pas, car vous n’êtes pas en mesure de le dire. “

Prends ça, mauviettes.