Open d’Australie: Federer après sa victoire de retour: «Je ne mérite pas ça»

Pour la deuxième fois à l’Open d’Australie, Roger Federer a remporté une victoire folle avec un bris d’égalité dans le mélange.

Et après avoir battu l’Américain Tennys Sandgren, 6-3, 2-6, 2-6, 7-6, 6-3, en quarts de finale mardi à Melbourne, le joueur suisse de 38 ans a répété à maintes reprises comment il a eu de la chance. Chanceux comme chanceux, bien sûr, mais il sentait aussi que la chance était de son côté parfois.

En baisse de deux sets à un et au bord de l’élimination, Federer, qui a eu du mal à resserrer ses muscles de l’aine et des jambes, a sauvé sept balles de match dans le quatrième set, ce qui comprenait le retour d’un 6-3 dans le premier à 10. jeu décisif. Il a finalement remporté le breaker, 10-8, en prenant le set et plus tard le match.

“Il faut parfois avoir un peu de chance – je vais vous le dire”, a déclaré Federer dans son interview sur le terrain après le match. Il affrontera Novak Djovokic dans un match de demi-finale incontournable.

Federer a poursuivi:

«Je pense qu’il a joué son match. Je pense que j’ai eu une chance incroyable aujourd’hui. Et puis au fur et à mesure du match, j’ai recommencé à me sentir mieux et toute la pression a disparu, et j’ai juste essayé de jouer.

«Et encore une fois, j’ai eu un peu de chance d’obtenir la pause, et j’ai très bien servi, je pense, pendant la majeure partie du match, surtout à la fin. Je ne mérite donc pas celui-ci, mais je suis ici et je suis évidemment très, très heureux. “

Il y a quelques jours seulement, lors de son match de troisième tour contre l’Australien John Millman, Federer avait perdu 8-4 lors d’un bris d’égalité en finale et s’est rallié pour gagner six points consécutifs. Il a marqué sa 100e victoire au match de l’Open d’Australie et était son premier retour incroyablement improbable du tournoi.

Après avoir battu Sandgren, Federer a en outre expliqué comment son corps se débattait. À un moment donné, il a reçu des soins médicaux de l’entraîneur, ce qu’il a dit qu’il n’aime pas faire parce qu’il pense que cela montre à son adversaire un “signe de faiblesse”.

Il a continué:

“Je viens de dire:” Je crois aux miracles “. Il pourrait y avoir de la pluie, il pourrait y avoir des trucs. Ce n’était pas assez grave là où je pensais que j’allais empirer. C’était juste raide et serré et peu importe comment vous voulez l’appeler, et laissez-le simplement me finir avec style et il ne l’a pas fait, donc juste incroyablement chanceux ce soir, aujourd’hui, peu importe. Je ne sais même pas quelle heure il est. …

«Vous vous sentez mieux dans quelques jours, alors vous ne savez plus jamais. Et avec ces évasions chanceuses, tout d’un coup, vous pourriez jouer sans aucune attente, car vous savez que vous devriez déjà skier en Suisse, pas sur le chemin. … Si chanceux d’être ici et autant en profiter. »

Federer et Djovokic disputeront leur match de demi-finale jeudi matin à Melbourne, qui aura lieu mercredi à 19 heures. ET.

.