Jason Jung détrône Reilly Opelka. Edmund et Kecmanovic avancent

La troisième tête de série Reilly Opelka ne pourra pas défendre le titre à New York, subissant une défaite de 5-7, 6-4, 6-4 face à Jason Jung en quarts. Le Taïwanais était le quart de finaliste à New York il y a un an et c’est un pas en avant pour lui, survivant à 24 as de l’Américain et le brisant deux fois sur sept chances de franchir la ligne d’arrivée en premier.

Opelka a réclamé le premier match avec une pause tardive, mais cela n’a pas été suffisant pour le garder en sécurité, incapable d’atteindre au moins un tie-break et de terminer sa campagne plus tôt que prévu. Reilly a repoussé deux chances de pause dans le cinquième match avec les gagnants, décrochant un revers sur le vainqueur de la ligne dans le match 12 pour une pause amoureuse et l’ouverture dans sa poche.

Jung a répondu avec une pause à 15 à 3-3 dans le set numéro deux suite à une volée lâche de l’Américain, sauvant un point de break dans le prochain match et créant trois points de set sur le retour à 5-3. Opelka les a tous repoussés avant que Jung n’attrape le set avec un vainqueur du coup droit dans le prochain match, prenant de l’élan et assurant une autre pause dans le premier match du décideur grâce à un cordeau chanceux.

Jason est resté calme à 2-1, effaçant deux occasions de pause et servant bien dans les matchs restants pour sceller l’accord avec un vainqueur de service dans le match dix, avançant dans la première demi-finale ATP à l’âge de 30 ans. Andreas Seppi a battu Jordan Thompson 6-7, 6-4, 6-1 en deux heures et 14 minutes, face à seulement trois points de rupture et surmontant un déficit de 7-6, 3-1 pour rattraper 11 des 13 derniers matchs et entrer en demi-finale.

Dans la bataille de deux jeunes têtes de série, Miomir Kecmanovic est venu d’un set down pour renverser Ugo Humbert 3-6, 6-4, 6-2 en une heure et 48 minutes pour la deuxième demi-finale de la saison après Doha. Le Serbe a gagné trois points de plus que le Français, repoussant quatre chances de rupture sur cinq et volant trois fois le service de Humbert pour dépasser le sommet et rester sur la trajectoire pour le premier titre ATP.

S’installant sur un bon rythme, Ugo a bien servi dans le premier set et a saisi une pause précoce qui l’a mené vers 6-3. Les tables ont tourné dans le deuxième set lorsque Kecmanovic a pris le dessus, produisant quatre prises confortables et deux pauses dans les matchs quatre et huit pour un 6-2.

Servant à 3-3 dans le match décisif, Miomir a survécu à quelques occasions de pause et a marqué une pause à l’amour dans le dixième match pour sceller l’affaire et avancer dans les quatre derniers avec style. Kyle Edmund se qualifie pour les demi-finales pour la première fois depuis Eastbourne l’année dernière, devançant Soonwoo Kwon 3-6, 6-2, 7-6 en deux heures et sept minutes, prenant le décisif décisif 7-5 pour évincer le plus jeune. adversaire et rester en lice pour le deuxième titre ATP.