Svetlana Tikhanovskaïa : découvrez cette femme ordinaire qui est devenue une guide pour les biélorusses !

Ce professeur d’anglais s’est transformé en phénomène populaire pour la Biélorussie. Svetlana Tikhanovskaïa a perdu l’élection présidentielle contre son rival Alexandre Loukachenko.

Ce dimanche 9 août 2020, la foule acclame le nom de cette femme qui a su faire face à l’homme le plus fort de l’Etat biélorusse pendant l’élection présidentielle. En quelques semaines, Svetlana Tikhanovskaïa sort de l’obscurité et devient la rivale du dirigeant de cette ex-république soviétique.

Une femme simple qui défie l’homme le plus fort du pays.

Cette jeune femme de 37 ans ne voulait pas diriger le pays. Si elle s’est jetée dans la course, c’est à cause de son mari  Sergeï qui a été emprisonné en mai dernier. Celui-ci avait fait acte de candidature et promis de battre le président Loukachenko. Sveta, comme son peuple l’appelle, décide de se présenter par amour et par solidarité.

C’est après avoir réuni plusieurs dizaines de millier de parrainages que sa candidature fut validée, et cela à la surprise générale. Elle dit vouloir abandonner sa vie ordinaire, en premier lieu pour Sergeï, mais aussi pour tous les biélorusses. Son mari est toujours emprisonné et est même accusé d’avoir conspiré avec des mercenaires russes.

Svetlana est toujours restée vague concernant ses plans, mais ce qu’elle affirme c’est de vouloir libérer les prisonniers politiques. Un magazine l’a appelé « la Jeanne d’arc accidentelle ».  On la voit hésitante dans ses débuts, mais très vite, elle prend de l’assurance et de la prestance. Elle est directe et dénonce ouvertement la corruption du régime actuel. Avec d’autres femmes, elle forme un trio très rafraîchissant pour un peuple las des agissements du gouvernement.

Une élection présidentielle assez prévisible

Une conférence de presse de la commission électorale biélorusse annonce le résultat de l’élection ce lundi 10 août 2020. Le président Alexandre Loukachenko a remporté cette élection avec 80, 23% des voix.

Svetlana, quant à elle, n’en a reçu que 9,9%.  Elle conteste ces résultats et demande à ce que le président cède les commandes du pays. Elle se considère comme vainqueur de cette élection.

Avant la fermeture des bureaux de vote le dimanche, les médias locaux avaient annoncé que le président sortant était en bonne voie d’être réélu. A sa sortie du bureau de vote, Svetlana déclare ne vouloir que le meilleur pour son pays et ne craignait pas d’être arrêtée. Cependant, sa directrice de campagne a été arrêtée la veille du scrutin avec neuf autres de ses collaborateurs.

Notons que le président Loukachenko a été réélu pour un sixième mandat. La candidate surprise de cette élection présidentielle biélorusse a rallumé une petite lueur d’espoir au sein du peuple. Après l’annonce du dimanche soir, beaucoup d’opposants se sont rassemblés malgré les avertissements de l’autorité. La situation a ensuite dégénérée.  Selon les ONG, on a enregistré plus de 200 arrestations le dimanche. Un manifestant a aussi perdu la vie à Minsk. Il n’a pas survécu après avoir été heurté par une voiture de la police. On déplore aussi une dizaines de blessés.

Ce matin, le président Louchenko surnomme les manifestants « les moutons » et affirme qu’ils ont été téléguidés depuis l’étranger.  La réponse de la Pologne est immédiate. Varsovie en appelle à un sommet extraordinaire de l’Union Européenne pour parler de la situation en Biélorussie. En milieu de journée de ce lundi, la présidente de la commission européenne, Ursula Von der Leyen a demandé un décompte exact et détaillé des votes. Elle remet aussi en question la répression présente dans ce pays. Le allemand remet lui aussi en cause la véracité des résultats de l’élection. Ces résultats ne sont pourtant pas surprenants dans un pays qui n’a pas organisé de scrutin libre depuis 1995.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !