Intel Horse Ridge, nouvelle puce pour contrôler les ordinateurs quantiques

Intel au cours de l’ISSCC, il a révélé de nouveaux détails sur sa puce, Horse Ridge, créé pour vérifier cryogénique d’ordinateurs quantiques, développés par Intel Labs et QuTech.

Les nouveaux détails

Intel Horse Ridge est conçu sur la base du processus 22FFL CMOS d’Intel et est capable de contrôler jusqu’à 128 qubits avec un seul appareil.

Avec Horse Ridge Intel vise à améliorer la évolutivité des ordinateurs quantiques un des milliers de puces, va simplifier et donc améliorer interconnexions, pour permettre la résolution de problèmes réels grâce à des ordinateurs quantiques.

Pour ce faire, Intel veut simplifier la électronique de commande complexe nécessaire pour gérer un système quantique, donc tout réduire à un SoC capable de fonctionner à des températures cryogéniques comparables à celles de la puce quantique elle-même.

Pour ce faire, le développement s’est concentré sur trois aspects spécifiques: évolutivité, fidélité et flexibilité.

Selon Intel, Horse Bridge est un puce cryogénique à signaux mixtes, matrice de 4 × 4 mm carré, qui complète SRAM, noyau numérique et circuits analogiques / RF.

Toujours selon les mots d’Intel il intégrera quatre canaux RF dans un seul appareil, que tout le monde contrôlera 32 qubits utilisant le multiplexage en fréquencequi se traduit par 32 bandes de fréquences différentes qui ne se chevauchent pas, capables de signal séparé.

La possibilité d’utiliser 4 canaux implique donc que la puce sera capable de contrôler 128 qubits, tout en diminuant le nombre de câbles et en améliorant l’évolutivité.

l’augmentation du nombre de qubits est un véritable défi en termes de fidélité et de performance, ceci parce que le changement de phase possible, il peut créer des erreurs, limitées précisément par la nouvelle technologie de multiplexage, qui permet une diaphonie entre les qubits précisément pour le contrôle de phase à différentes fréquences.

Selon les déclarations, Intel est actuellement limité à travailler avec quelques qubits entourés d’une technologie ad hoc complexe pour le contrôle et l’interconnexion.

Horse Ridge est la première étape vers une simplification de ces composants électroniques complexes, dans le but de gérer ensuite suffisamment de qubits pour atteindre la praticité quantique.