Apple abandonne Qualcomm et conçoit sa propre antenne pour l’iPhone 5G

Les rumeurs continuent de tourbillonner autour du nouvel iPhone de cette année, qui devrait être dévoilé en septembre et être le premier iPhone à proposer la connectivité 5G. Dans un rapport intéressant publié par Fast Company aujourd’hui, Apple essaie apparemment de concevoir et de mettre en œuvre sa propre antenne 5G dans l’iPhone.

Le modem 5G et l’antenne du nouvel iPhone devaient, jusqu’à présent, être entièrement fournis par Qualcomm. Cela aurait changé quand Apple a mis la main sur l’antenne et a essayé de la faire fonctionner avec son nouveau téléphone.

“Apple a reculé devant le module d’antenne à ondes millimétriques QTM 525 qui lui est proposé par Qualcomm parce qu’il ne correspond pas au design industriel élégant qu’Apple souhaite pour le nouveau téléphone.”

Après avoir réalisé que l’antenne 5G de Qualcomm n’allait pas s’intégrer dans la conception du nouvel iPhone, Apple a apparemment commencé à développer deux versions du téléphone: une avec sa propre antenne propriétaire et une autre utilisant l’antenne conçue par Qualcomm.

“Apple conçoit généralement sur plusieurs pistes, et il travaille simultanément sur une autre conception qui utilise à la fois le modem et l’antenne Qualcomm. Il pourrait utiliser cette option par défaut plus tard cette année.”

Si Apple parvient à fabriquer une antenne qui s’intégrera dans le nouvel iPhone comme ils le souhaitent, elle devra également s’assurer que le composant et le composant de Qualcomm fonctionnent bien ensemble. Ce n’est pas un mince exploit selon la technologie utilisée pour apporter la 5G à la gamme.

“L’iPhone 5G utilisera une antenne” multiéléments “avec deux parties qui fonctionnent ensemble pour former un faisceau de signal radio. Le faisceau peut être dirigé électroniquement dans différentes directions sans que l’antenne ne bouge. La puce du modem et le module d’antenne fonctionnent en étroite collaboration pour que cela fonctionne correctement. “

Apple a toujours eu du mal avec la conception d’antennes. L’iPhone 4 était en proie à “Antennagate” et même les modèles plus récents “nécessitaient deux fois plus de puissance que des antennes comparables pour produire la même quantité de signal radio”, selon la source qui s’est entretenue avec Fast Company.

Apple n’a pas répondu aux demandes de commentaires de Fast Company sur la situation pour le moment.