Windows 7 devrait continuer de fonctionner comme une source ouverte, des demandes de pétition spectaculairement optimistes

Windows 7 a peut-être atteint la fin de sa vie, le support officiel n’étant plus fourni (du moins pas gratuitement), mais le système d’exploitation vétéran pourrait perdurer si Microsoft le publiait en open source.

C’est la demande – et c’est une demande, pas une suggestion – de la Free Software Foundation (FSF), qui a lancé une pétition demandant à Microsoft de «recycler» Windows 7 en le rendant open source.

Après tout, Microsoft est énorme sur tout ce qui est open source ces jours-ci, non? Il s’agit d’open source, d’écouter les commentaires des utilisateurs et d’agir en conséquence.

Les commentaires de la FSF pourraient soulever quelques problèmes avec Microsoft, mais, comme le libellé de la pétition est, dirons-nous, du côté fort et brutal.

Il se lit comme suit: «Le 14 janvier, Windows 7 a atteint sa« fin de vie »officielle, mettant fin à ses mises à jour ainsi qu’à ses dix années d’éducation sur l’empoisonnement, envahissant la vie privée et menaçant la sécurité des utilisateurs. La fin du cycle de vie de Windows 7 offre à Microsoft l’opportunité parfaite de réparer les erreurs passées et de les recycler à la place.

«Nous les appelons à le publier en tant que logiciel libre et à le donner à la communauté pour l’étudier et l’améliorer. Comme il existe déjà un précédent pour la libération de certains utilitaires Windows de base en tant que logiciels libres, Microsoft n’a rien à perdre en libérant une version de leur système d’exploitation qui, selon eux, est «arrivée à son terme». »

Et la FSF s’adresse en outre directement aux dirigeants de Microsoft pour «exiger que Windows 7 soit publié en tant que logiciel libre», et les exhorte «à respecter la liberté et la confidentialité de vos utilisateurs – pas simplement à les armer dans la dernière version de Windows».

Rien à perdre?

Bien sûr, la vérité est que rendre Windows 7 open source serait une décision sans précédent et radicale, et il y a des problèmes évidents avec cette idée.

La FSF pourrait insister sur le fait que Microsoft n’a «rien à perdre», mais ce n’est pas vraiment le cas, n’est-ce pas?

Microsoft pourrait évidemment perdre des utilisateurs qui mettront bientôt – ou éventuellement – à niveau vers Windows 10 (s’ils ne cherchent pas entièrement ailleurs pour un système d’exploitation).

Et rappelez-vous que Microsoft gagne toujours de l’argent à partir de Windows 7, en facturant un support étendu au-delà de la fin de vie (les utilisateurs professionnels peuvent obtenir un an de support supplémentaire avec certaines versions de Windows 7, et il existe un système qui permet aux entreprises de payer support supplémentaire en plus de cela).

De plus, il y aurait des dangers évidents pour Windows 10 dans une telle entreprise, car une bonne partie du code Windows 7 a été intégrée au système d’exploitation le plus récent de Microsoft, bien sûr.

En bref, il y a très peu ou pas de chance que cela se produise réellement, malgré le nombre de signatures que la pétition pourrait finir par rassembler – le décompte étant actuellement d’un peu plus de 1000. La FSF veut obtenir 7 777 supporters à bord, et cela pourrait se produire au fur et à mesure que la nouvelle de la pétition se répandra.

Mais peu importe à quel point Microsoft pourrait pousser l’angle qu’il souhaite travailler avec des projets open source sur tous les fronts, de toutes sortes de manières différentes, Windows 7 étant ouvert à tous, cela ne se produira tout simplement pas.

Via le registre