Vacances de février : voici les derniers conseils à suivre à cause de l’aggravation de la crise

Afficher Masquer le sommaire

Le gouvernement n’a pas pour l’instant opté pour un confinement, seules des mesures un peu plus restrictives sont au programme. Par contre, des consignes sont à prendre en compte pour éviter la propagation du virus. Ce dernier a tendance à s’emballer et certaines régions ne sont pas épargnées par les variants. Si certains optimistes pensaient qu’ils ne seraient pas identifiés en , d’autres savaient que cette éventualité pouvait se produire. Les conseils sont simples : se protéger, respecter les restrictions, éviter le brassage des populations.

Une forte progression des variants en France

Nous pouvons donc dire que la situation a tendance à s’aggraver, car les variants progressent dangereusement sur le sol français comme Actu Orange peut le préciser dans son article. Nous apprenons que les variants sont un peu plus contagieux et ils sont parfois plus mortels que le coronavirus « classique ».

  • Les statistiques à l’aube des vacances de février ne sont pas très rassurantes, car près de 3 % des cas sont imputés aux variants.
  • Les résultats montrent alors une véritable inquiétude dans certaines régions comme dans le Grand Est.
  • Nous sommes toujours sur un plateau, mais la situation pourrait basculer d’un côté ou de l’autre à cause de ces variants.
  • Ce sont deux variants qui sont observés à la loupe, celui de la Grande- et le sud-africain.

Alors que la prend de l’ampleur, si les deux variants venaient à se répandre plus rapidement, la situation pourrait alors exploser davantage et nous serions face à une crise sans précédent. De plus, la campagne vaccinale commence à se mettre en place avec un peu plus d’un million de personnes qui ont pu recevoir une protection. Par contre, ceux qui ont pu bénéficier de deux doses sont seulement 102 000 sur le sol français.

Pour l’instant, il n’y a pas une vraie explosion en notre défaveur ni une accalmie en notre faveur. Il faut alors être vigilant alors que les vacances de février commenceront le 6 février pour la zone A. Les deux autres s’enchaîneront et, pour l’instant, il n’y a pas une modification du calendrier scolaire. Les dates restent les mêmes et aucun ne semble être validé à ce jour. Bien sûr, il faudra attendre pour savoir si Emmanuel Macron opte pour d’autres solutions plus rigoureuses comme le maire de Nice qui a interdit les locations saisonnières.

Les vacances de février seront-elles au profit des variants ?

C’est la plus grande inquiétude pour les Français, et même les professionnels qui suivent les chiffres avec la plus grande précision. Une source proche du gouvernement a pu se confier à l’AFP et elle estime que les vacances scolaires de 2021 pour le mois de février pourraient finalement être positives. Une partie des écoles seront fermées, le brassage ne devrait pas être intensif à cause de toutes les fermetures et du couvre-feu à 18 heures. De plus, certains auront pris quelques jours de congés, le brassage sera alors moins important dans les entreprises.

Il faut tout de même être vigilant, car, si certains seront en vacances le 6 février, d’autres devront bien sûr patienter puisque les congés scolaires sont décalés. De ce fait, l’effet optimiste pourrait ne pas se produire et ce serait alors le contraire qui serait dévoilé. Dans un tel cas de figure, et notamment le plus alarmiste, la propagation du virus pourrait prendre de l’ampleur avec un renforcement des variants alors que la campagne vaccinale n’est pas opérationnelle à 100 %.

Comme certains le rappellent, il faut savoir que le coronavirus est toujours présent dans pratiquement toutes les régions, il faut donc suivre toutes les consignes et les gestes barrières pour éviter la propagation.

Accueil / France / Vacances de février : voici les derniers conseils à suivre à cause de l’aggravation de la crise