Vacances d’été : le reconfinement probable, quels sont les pays à éviter ?

Le Covid-19 continue de défier les États et leurs systèmes malgré tous les plans établis pour limiter sa propagation. Récemment, la France a d’ailleurs classé 16 pays comme des zones rouges. Ses citoyens ne devraient pas alors penser à s’y rendre pour leurs vacances d’été 2020.

Vacances
Source : capture Pixabay

Bien évidemment, cette décision n’est pas du goût de tout le monde. Quels sont ces pays et quelles sont les mesures prises pour les de cet été ?

Vacances d’été 2020 : quels sont les pays à éviter ?

Le coronavirus a fait plus de 30 000 victimes en . Dès le début de la crise, le gouvernement a procédé au des populations. Pendant près de deux mois et hormis quelques exceptions, personne n’avait le droit de sortir de chez lui. Le confinement a permis de ralentir le nombre de contaminations, mais il n’a malheureusement pas pu stopper le virus. Ensuite, le a été décrété, mais la situation ne s’est pas pour autant améliorée, surtout avec l’apparition d’une seconde vague. Pour éviter le pire, l’État français a préféré interdire à ses citoyens l’accès aux 16 pays que sont : Turquie, l’Oman, Madagascar, l’Algérie ; Oman, la Serbie, le Pérou, le Qatar ; Koweit, Panama, Bahrein, Israël ; l’Afrique du Sud, les Émirats arabes unis, les États-Unis et le Brésil. Les États-Unis et le Brésil qui ferment la marche sont à ce jour les deux pays les plus touchés au monde. Le premier enregistre plus de 4 millions de cas avec plus de 150 000 décès. Quant au second, il totalise près de 2 millions 500 000 cas confirmés avec un peu moins de 90 000 morts.

Il faut préciser que les frontières de la France n’ont pas été fermées à ces 16 pays. Leurs ressortissants peuvent toujours atterrir sur le sol français, mais ils seront contraints de présenter un test négatif au Covid-19. Tous ceux qui ne présenteront pas un certificat négatif seront soumis au test sur place. Ainsi, les passagers aériens qui seront confirmés positifs au test du devront être mis en quarantaine et suivis par les autorités compétentes. Par ailleurs, une autre mesure a été énoncée, mais elle n’entrera en vigueur qu’à partir du 1er août 2020. Elle va contraindre la majorité des aéroports à mettre sur pied un dispositif de test direct à l’arrivée. Le test est réalisé gratuitement et les passagers en provenance des pays classés dans la zone rouge pourront s’assurer de leur état de santé.

Les vacances d’été : mission impossible alors ?

Bien malin qui pourra répondre avec précision à cette préoccupation. En cette période, les Français ont l’habitude de commencer à faire leurs valises pour les vacances. Cette habitude risque d’être modifiée avec les informations diffusées sans cesse par les médias sur le nombre de cas et la situation dans le monde. La peur est toujours présente, la peur d’être contaminé ou la peur de voir un proche être contaminé. La solution idéale pour se protéger serait alors de prendre des informations très précises sur les destinations où on voudrait bien se rendre. En ce qui concerne les personnes qui prévoyaient de se rendre dans l’un ou l’autre des pays inscrits sur la zone rouge, elles devront changer de destination pour leur santé.

Le reconfinement : très probable

Malgré la fin du confinement, certaines zones sur le territoire français essaient toujours de lutter farouchement contre le virus. Mayenne a largement dépassé le nombre limite de cas fixé par les autorités sanitaires. Marseille et Paris sont à la hausse et en Bretagne, les chiffres ont connu une explosion inattendue. Si les choses ne s’amélioraient pas, il pourrait bel et bien avoir un reconfinement. Si nombre de Français sont contre, la grande majorité n’y voit pas d’inconvénient. En attendant, les gestes barrières doivent être respectés chaque fois que l’on quitte son domicile.

vacances ete camping car


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.