Vacances scolaires 2021 : un Français sur 10 ne souhaite pas partir cette année !

Les vacances scolaires ne sont pas modifiées et les Français gardent l’espoir pour 2021, ils ont toujours l’envie de partir.

Vacances
Source : capture Pixabay

Lorsque vous découvrez les actualités concernant le , vous avez tendance à comprendre que l’état psychologique des Français est atteint. La dépression semble être au rendez-vous, mais il y a tout de même de l’espoir. En effet, les citoyens n’ont pas perdu l’envie de découvrir de nouveaux horizons et ils espèrent sortir bientôt de cette . Une étude a donc été réalisée par Amivac et les chiffres partagés sont finalement très intéressants. Ils montrent que les Français ont l’espoir d’un avenir meilleur.

9 Français sur 10 veulent partir en 2021

Les citoyens ont besoin de s’épanouir, de s’envoler vers d’autres horizons et de penser à autre chose qu’au coronavirus. Ce dernier rythme notre quotidien depuis pratiquement un an, les esprits s’échauffent, les symptômes de la dépression se multiplient, les difficultés professionnelles et financières prennent de l’ampleur, mais les Français selon ce sondage gardent l’envie de partir en au cours de l’année 2021.

  • Le porte-parole d’Amivac a pu partager les chiffres via le site My SweetImmo, ce sont donc 9 Français sur 10 qui ont le souhait de partir en vacances.
  • Que ce soi au mois de février ou pour l’été, l’envie de découvrir de nouveaux horizons est toujours aussi forte, c’est tout de même une bonne nouvelle.
  • Avec cette crise sanitaire, 40 % des sondés ont pu réaliser des économies en 2020 puisque tous les commerces sont fermés.
  • Ces économies seront utilisées à bon escient notamment pour les vacances de 2021.

Ce sont donc 91 % des Français qui ont pour habitude de partir en vacances qui ont toujours le même souhait pour 2021. Au cours de l’année 2020, les départs ont été quelque peu complexes que ce soit en été, celle de fin d’année ou l’hiver avec février 2021. C’est un signe d’espoir pour les professionnels du tourisme, car, si la crise sanitaire se termine dans les prochains mois, des départs massifs pourraient être envisagés. Après deux confinements, des restrictions pour les rassemblements ainsi qu’un couvre-feu à 18 heures et toutes les rumeurs négatives, les Français ont besoin de positif pour les prochains mois. De ce fait, les locations pourraient prendre de l’ampleur notamment au cours de l’été, les vacanciers pourraient donc être nombreux sur les routes en juillet et en août.

C’est l’heure de réserver vos prochaines vacances !

Pour l’instant, les professionnels de la montagne font les comptes alors que les remontées mécaniques sont fermées pour l’ensemble du mois de février, mais l’espoir demeure pour l’été. Les ponts pourraient permettre à certains citoyens de partir et de profiter de quelques plaisirs. En effet, selon certaines informations glanées sur Internet, la restauration pourrait de nouveau être au rendez-vous le 6 avril prochain. La donnée doit être prise avec des pincettes, mais les départs pour les ponts de mai pourraient être sympathiques. Seule mauvaise nouvelle, les jours fériés tombent souvent au cours du week-end.

Par contre, vous pouvez commencer à réserver vos vacances pour l’été, vous utilisez vos économies pour profiter d’une belle location saisonnière et les prix pourraient être intéressants pour votre budget. Bien sûr, il ne faut pas attendre le dernier moment, car les tarifs pourraient gonfler. Dans tous les cas, ils seront nombreux à réserver un logement pour cet été. Le sondage nous apprend également que 20 % des sondés auront tendance à soutenir l’économie locale avec des vacances en même si les frontières sont ouvertes.

En parallèle, cette étude réalisée par OpinionWay pour Seloger permet de comprendre que 29 % des propriétaires peuvent modifier leurs prix dans les prochains mois ou l’ont déjà fait. Il faut donc garder l’espoir que la lumière est peut-être au bout du tunnel et après une année, nous pourrons peut-être sortir de cette crise majeure.


Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.